Électrification rurale : Et la lumière fût à Cassou !                                      

720 0

Le ministère de l’énergie a procédé à l’électrification de 23 villages de la province du Ziro. Au total, c’est plus 5 000 ménages que le département du Dr Bachir Ismaël Ouédraogo a soulagés avec l’appui de l’Union Européenne ce jeudi 3 septembre 2020 dans la commune de Cassou.

D’un coût global de plus de 7 milliards de francs CFA, le projet d’électrification  Rurale Décentralisée de 45 localités dans les provinces du Ziro et du Gourma s’active dans la commune de Cassou. Financé à hauteur de 5 milliards de F CFA par l’Union Européenne, ledit projet traduit « les excellents rapports » qui existent entre les deux diplomaties, selon l’ambassadeur de l’Union Européenne au Burkina, Wolfram Vetter. A l’entendre, les avancées du Burkina dans le domaine de l’énergie sont à saluer et à encourager.

La commune de Casssou comporte une trentaine de villages habités par plus de 61 000 personnes. Et selon le ministre de l’énergie, « il faut offrir les mêmes avantages et les mêmes droits à ceux qui sont en milieu rural ». Allant dans cette dynamique, son ministère a réalisé des progrès au titre desquels il y a l’accroissement du taux d’électrification. En 2015, ce taux était de 3% en milieu rural. A quelques mois de la fin du quinquennat du président du Faso, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo a indiqué que le taux est de 21%.

Remise symbolique des compteurs aux communes

L’objectif visé est celui d’atteindre 25% comme taux d’accès à l’énergie en  milieu rural. Mais dans la province du Ziro, ce taux est de 41%. Une « situation très réjouissante » pour le ministre qui promet s’attaquer à d’autres chantiers afin d’électrifier le plus grand nombre de localités. « Ceux qui sont dans les villages sont aussi des Burkinabè », a-t-il lancé.

« Avec l’opportunité que nous avons avec l’énergie solaire, les capacités et les possibilités sont sans limites. Le Burkina a l’un des meilleurs ensoleillements de la-sous-région et je pense que c’est une richesse. C’est notre richesse cette chaleur et ce soleil qui tape si fort. C’est notre or.  L’énergie est à la base du développement. Notre ambition est que tout Burkinabè puisse avoir accès à l’énergie. L’objectif que nous avons, c’est l’accès universel à l’énergie »

Dr Bachir Ismaël Ouédraogo

Techniquement, ce sont 430 kilomètres de réseau électrique (basse et moyenne tension), 2 centrales photovoltaïques et l’installation de 250 lampadaires qui seront faits dans 45 localités du Ziro et du Gourma. Il est donc prévu une centrale solaire dont l’importance n’est plus à démontrer à Cassou. « Cette centrale permettra de réduire un peu la facture de la population pendant la journée et surtout prendre avantage d’un atout majeur qu’est le soleil », a dit le directeur général de l’Agence Burkinabè de l’Electrification Rurale (ABER) Ismaël Nakoulma.

En attendant la transition rapide vers l’énergie solaire tant souhaitée, l’ABER entend électrifier encore plus de localités. Et ce afin d’atteindre un taux d’électrification national de 25%. Et pour y arriver,  elle compte couvrir 400 localités additionnelles d’ici la fin de l’année.

La pose de la première plaque de la centrale photovoltaïque

Du côté des bénéficiaires, ce sont des sentiments de joie qui se lisent sur les visages. « Je ne sais pas quoi dire. Je suis vraiment content de l’électrification de la commune de Cassou », a exprimé le maire, Dramane Diésso.

Cependant, l’arbre ne doit pas cacher la forêt. Des difficultés existent toujours et les habitants les ont énumérées. Il y a entre autres la nécessité d’électrifié le CSPS, mettre de l’éclairage dans la commune et maintenir le coût du branchement à un coût social.

Basile SAMA

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *