Inondations au Burkina : 5 milliards FCFA pour parer aux urgences

850 0

Abdoul Karim Sango, le ministre de la culture, des arts et du tourisme était face à la presse pour porter les points abordés au conseil des ministres de ce mercredi 9 septembre 2020 à Ouagadougou. Pour cette première rencontre de la rentrée, le conseil s’est appesanti sur la situation de la pluviométrie abondante qui a fait une dizaine de morts et des dégâts. 

Au vu des fortes pluies enregistrées et des dégâts déjà enregistrés, « le conseil a décidé de déclarer l’état de catastrophe naturelle », informe Abdoul Karim Sango. Il a de ce fait instruit le ministre de l’économie de dégager immédiatement une ligne de crédit de 5 milliards FCFA pour faire face aux urgences.

« On estime aujourd’hui (au moins) 13 décès et 19 blessés, beaucoup de maisons ont été détruites, il y a beaucoup de populations qui sont sinistrées », dit le ministre. Il estime que le gouvernement a jugé bon de ne pas attendre une situation désastreuse. Il a voulu faire preuve ici d’un sens d’anticipation en se fondant sur les prévisions météorologiques.

« Parce qu’il nous souviendra, explique toujours le ministre, que les données météorologiques communiquées par les services spécialisés, nous disent que c’est une tendance qui pourrait se maintenir dans la durée… Il a été préférable du point de vue du gouvernement de déclarer cet état de catastrophe naturelle. C’est une forme d’alerte pour que nous prenons nous tous les dispositions. C’est d’ailleurs ce qui a justifié l’ouverture immédiate de cette ligne de crédit pour parer aux urgences».

 Le conseil a instruit toujours au titre de  cette situation, le ministre de l’administration territoriale de voir avec les administrations déconcentrées pour procéder à la réquisition immédiate de toutes les infrastructures publiques pour reloger les sinistrés. Il a instruit aussi de préparer un plan de réinstallation des populations après la catastrophe.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *