Burkina Faso : Plaidoyer sur le mariage d’enfants à Ouagadougou

172 0

L’épouse du Chef de l’Etat burkinabè Sika Kaboré a tenu une rencontre avec les patrons de médias sur la problématique du mariage des enfants. L’objectif est de susciter l’adhésion et l’engagement des responsables des médias contre le mariage d’enfants. Cette rencontre a eu lieu le jeudi 17 septembre 2020 à Ouagadougou.

L’épouse du Chef de l’Etat burkinabè Sika Kaboré, Sika Kaboré a eu une rencontre de plaidoyer avec les directeurs des différents médias. Ce rendez-vous a permis d’aborder le sujet de la problématique du mariage d’enfant.

Les violences faites aux femmes sont des phénomènes qui touchent tous les pays, toutes les femmes quel que soit leur rang social. Selon le Fonds des nations unies pour la population, (UNFPA), le mariage d’enfant est un problème social très grave au Burkina Faso.

C’est ainsi que le groupe d’action du lobbying et de plaidoyer a mis en place un programme de sensibilisation, de conscientisation et de plaidoyer qu’il s’évertue à de dérouler selon la présidente du groupe Sika Kaboré.

Pour mieux lutter contre ce fléau qui prend surtout ses racines dans les pratiques traditionnelles, coutumières, et religieuses, l’épouse du Chef de l’Etat Sika Kaboré souhaite échanger avec les différents patrons des médias afin qu’ils puissent les soutenir à travers la publication des différentes réalisations qui vont transiter par le réseau des communicateurs et parvenir à leurs différent organes.  

A l’issue de cette rencontre, les membres du groupe d’action du lobbying et de plaidoyer désirent que les activités du réseau des journalistes et communicateurs pour la promotion de l’abandon des mutilations génitale féminines soient soutenues par les patrons des médias. Aussi, ils attendent qu’on offre un espace pour la publication d’articles sur le mariage d’enfants aux membres du réseau.

En rappel, le réseau des journalistes et communicateurs a été mis en place à l’issue d’une formation organisée par l’ONG Voix de Femmes avec l’appui de l’UNFPA en août dernier. Ce réseau va permettre aux journalistes et communicateurs de contribuer à l’information, à l’éducation des populations et à l’accélération de l’élimination du mariage des enfants au Burkina Faso.

Mariam NIGNAN et Latifatou PAFATNAM (Stagiaires)

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *