Thèse doctorale : Boukary Nébié analyse le discours syndical

410 0

Boukary Nébié a soutenu sa thèse doctorale ce jeudi 17 septembre 2020 à Ouagadougou. A présent docteur ès lettres et sciences humaines, il s’est appesanti dans son travail de recherches en sciences du langage et plus précisément sur l’analyse du discours. Il s’en sort avec une mention très honorable avec les félicitations du jury.

Boukary Nébié a décidé d’approfondir la recherche qu’il a commencée pour son diplôme d’étude approfondie (DEA). De ce fait, sa recherche a porté sur « l’analyse du discours : argumentation et conflit dans le discours syndical ». Cette analyse a porté sur les discours syndicaux de la Confédération générale du travail du Burkina  (CGT-B) de la période de 1988 à 1999.

Le candidat a expliqué que comme sa recherche portait sur le discours syndical, il a donc analysé les discours de la CGT-B, un corpus de 100 discours dans lequel il a relevé les éléments de l’argumentation que la CGT-B utilise dans ses discours. Il a aussi été question pour le candidat de voir comment le conflit est présent dans les discours que la structure syndicale produit.

Le président du jury, le professeur Joseph Paré de l’université Joseph Ki Zerbo, a expliqué que l’originalité et le domaine de recherche de l’étudiant font de cette recherche un excellent travail.

Une étude qui laisse des perspectives pour la suite

« Il y a d’abord l’originalité du sujet. Je pense que c’est un sujet assez original d’une part. Deuxièmement, nous avons constaté également que le domaine dans lequel s’inscrivait cette recherche qui est l’analyse du discours est un domaine assez innovant », a-t-il confié.

Et d’ajouter : « En résumé, le sujet est original, très bonne prestation du candidat et au niveau de la présentation du travail. C’est un travail de très bonne qualité, un sujet original ».

Pour le candidat, la satisfaction est grande au vu du travail qu’il a accompli et qui a connu une bonne appréciation de la part des membres du jury. Il a confié à ce sujet que « j’éprouve un sentiment de joie de savoir qu’on a pu conduire notre travail de recherche jusqu’à ce niveau et d’être devant un jury composé d’éminents enseignants du domaine, qui à l’unanimité ont reconnu les qualités et les mérites du travail que j’ai fait ».

En outre, Boukary Nébié a expliqué que ce travail vient changer un peu la donne et les appréhensions que l’on peut avoir sur les lettres modernes. « On a trop longtemps considéré les lettres modernes comme le domaine où on vient analyser des corpus littéraires », a-t-il dit. Ce travail est la preuve qu’on peut faire usage de l’analyse dans les discours vifs, les discours sociaux.

Au compte des perspectives pour la suite, Boukary Nébié entend élargir son domaine de recherche pour étendre son travail à l’analyse de discours politiques et également faire des comparaisons entre le discours syndical et celui politique.

Corine GUISSOU (stagiaire)

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *