Réconciliation nationale : Le HCRUN au Conseil National du Patronat Burkinabè

189 0

Ce vendredi 18 septembre 2020, le Conseil National du Patronat Burkinabè (CNPB) a reçu dans ses locaux une équipe du Haut Conseil pour la Réconciliation et l’Unité Nationale  (HCRUN) avec à sa tête son président Léandre Bassolé.

Le HCRUN (Haut Conseil pour la Réconciliation et l’Unité Nationale), pour parvenir à une réconciliation nationale effective, s’est donné la tâche d’associer toutes les couches sociales au processus de réconciliation.

Après, entre autres, des jeunes, des femmes, des retraités, des autorités politiques et coutumières, c’est au tour du Conseil National du Patronat Burkinabè (CNPB) de recevoir Léandre Bassolé et son équipe dans ses locaux.

La délégation est venue avec l’objectif d’échanger, de partager la vision et les projets futurs de l’institution dans la promotion de la réconciliation. Elle s’est dite disposée à recueillir toutes propositions du patronat allant dans ce sens ainsi que l’aide nécessaire pour y arriver.

“Le HCRUN traite les dossiers pour permettre à chacun de trouver son compte”

Le premier vice-président du CNPB, Seydou Diakité, quant à lui, a « apprécié positivement la démarche de l’institution pour la recherche de solutions aux préoccupations majeures que sont la cohésion sociale et la réconciliation ». Cette visite leur aura permis de mieux comprendre les missions du HCRUN ainsi que ses engagements.

Seydou Diakité a tenu à féliciter le président du HCRUN pour son engagement et l’encourager pour cette lourde tâche qui lui a été confiée et a affirmé avoir pris en compte les doléances posées par celui-ci et son équipe.

Le président Bassolé, dans son exposé, a tenu à préciser que « le HCRUN traite les dossiers pour permettre à chacun de trouver son compte et donner aux victimes la chance d’avoir une réparation sur les torts qui leur ont été causés ».

« Nous cherchons désormais à réparer plutôt qu’à indemniser », a-t-il dit. Il a également ajouté qu’à travers ces échanges, il entend récolter le maximum de propositions pour faire en sorte que le processus de réconciliation soit une vision commune.

Flora KARAMBIRI (Stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *