Journée mondiale du nettoyage : « Ensemble, nous pouvons avoir un Burkina propre à l’image de Kigali au Rwanda » (Lamine Hussene Traoré)

375 0

En marge de la journée mondiale du nettoyage, plusieurs associations ont fédéré leurs efforts afin de rendre propre le marché de Karpala. Célébrée le 19 septembre depuis 2018, cette journée a pour objectif d’unir toutes les forces en ramassant des déchets et provoquer une prise de conscience par l’action. Au « pays des Hommes intègres », cette journée est célébrée comme il se doit par des jeunes « soucieux de l’environnement et du bien-être des populations ».

Jadis dans un terrible état côté propreté, le marché de Karpala s’est fait une peau neuve. Et cela, il faut le mettre à l’actif des jeunes de l’Institut Méditerranéen du Renseignement et des Affaires Publiques (MIPAI).   L’association « Opération Ville Propre » et d’autres associations sœurs ont également apporté leur  touche.

« Nous avons constaté que le marché était trop sale. Ça va permettre de sensibiliser les populations. Nous sommes venus mener cette activité au marché de Karpala car ça y va de l’intérêt de la population », a déclaré Soumaila Zabré, le président de MIPAI Burkina.

Une occasion pour les responsables au niveau mondial de MIPAI de saluer le geste de la jeunesse burkinabè. Pour Munir Jamai, le secrétaire général de l’association qui est basée au Maroc, cette activité va en droite ligne avec les objectifs de MIPAI. Selon ses propos, les initiatives développées par la jeunesse impressionnent au plus haut niveau. Pour l’année 2020, le mouvement s’est fixé un objectif particulier.

« Notre objectif en 2020, c’est de développer le réseau Afrique. On veut  pouvoir être au plus près des problématiques locales », a-t-il dit.  L’association veut alors s’implanter confortablement afin de profiter de l’expérience des jeunes. Un autre objectif poursuivi par MIPAI est d’amener les jeunes à participer aux plus grandes réunions. Et ce, même au niveau international.

Une opération bien vue par les commerçants

Sur le suivi de cette action, « les balayeurs du jour » ont installé des poubelles dans le marché. Mais ce geste n’est pas le seul moyen pour y arriver. « C’est du nettoyage, de la sensibilisation et des dons de poubelles. Ensemble, nous pouvons impacter. Au niveau de notre association, ce que nous faisons, c’est d’installer des cellules de propreté. Ce sont ces cellules qui vont veiller à la propreté de la zone », a déclaré Lamine Hussene Traoré, le président de l’association « Opération Ville Propre ».

Revenant sur l’impact de leurs actions, il assure que les « retombées sont bien visibles». Selon ses dires les lieux deviennent plus propres et les populations adhèrent à l’initiative d’assainir leurs milieux de vie. Pour toute difficulté rencontrée, le bureau exécutif se réunit afin d’apporter des réponses. « Ensemble, nous pouvons avoir un Burkina propre à l’image de Kigali au Rwanda », a ajouté Lamine Hussene Traoré.

Les responsables du marché ont pour leur part bien apprécié le geste. Et pour le manifester, ils ont pris part à cette opération. « Nous sommes très contents et on dit merci aux jeunes. On les encourage dans leurs projets », a laissé entendre Arouna Ilboudo, le porte-parole des commerçants du marché de Karpala.

Revenant sur l’insalubrité au sein du marché, il estime que c’est « l’indiscipline » de certaines personnes qui conduit à cela. Désormais, la sensibilisation sera accrue pour maintenir le marché propre même si la tâche s’annonce ardue.

Basile SAMA

Burkina 24

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *