Education au Burkina : Un nouveau référentiel en cours d’adoption

204 0

Les acteurs du Ministère de l’Education Nationale, de l’Alphabétisation et la Promotion des Langues Nationales se sont réunis ce lundi 21 septembre 2020 à Ziniaré pour la mise en œuvre d’un nouveau référentiel de l’éducation nationale. Il s’agit du Plan Stratégique de Développement de l’Education de Base et de l’Enseignement Secondaire.

 Le Plan Stratégique de Développement de L’éducation de Base et du Secondaire (PDSEB) prend fin en 2021. C’est pourquoi les acteurs du monde éducatif se sont réunis pour définir des orientations du nouveau plan stratégique. Selon le ministre de L’Education Nationale, de l’alphabétisation et la Promotion des Langues Nationales, Pr Stanislas Ouaro, la rencontre a pour objet de permettre à l’ensemble des acteurs et des partenaires impliqués de disposer des informations stratégiques et indispensables pour une bonne construction du plan et une meilleure contribution à son élaboration et à son appropriation.

« Le référentiel de mise en œuvre du plan de développement stratégique prend fin en 2021. Il était bon que nous puissions déjà réfléchir sur la suite et c’est ainsi que nous avons entamé depuis un moment la rédaction d’un nouveau référentiel mais tenant compte des textes règlementaires encadrant la rédaction des référentiels dans notre pays. On ne sera plus sur un référentiel sur 10 ans mais sur 5 ans », a-t-il expliqué.

Quelques participants qui vont apporter leurs contributions pour une meilleure appropriation du nouveau référentiel

Ce référentiel est intitulé Plan Stratégique de Développement de l’Education de Base et de l’Enseignement Secondaire pour tenir compte de la nouvelle configuration du ministère en charge de l’éducation et des différents défis. Il tiendra compte d’un certain nombre de paramètre dont les défis sécuritaires,  sanitaire et la crise sociale.

« Il y a le défi sécuritaire qui a provoqué la fermeture de nombreux établissements et qui nécessite que nous puissions envisager des innovations pour rendre notre système éducatif résilient. Il y a eu la pression de la maladie à coronavirus qui a perturbé le système et continue à travers le monde d’avoir un impact sur le développement du système et qui nécessite qu’on adapte aussi le système éducatif avec cela », a justifié le ministre Stanislas Ouaro.

“Nous devons orienter notre nouveau référentiel sur le plan financier sur la mobilisation interne”

Le nouveau référentiel sera également orienté vers la mobilisation interne, à en croire le premier responsable du MENAPLN.

« Il y a aussi le fait que l’environnement économique mondial lié justement à la pandémie n’est pas très favorable à ce que nous ayons plus d’espoir sur la mobilisation des ressources extérieures. Il y en aura mais ce n’est pas sûr qu’on ait suffisamment pour relever les nombreux défis. Nous devons orienter notre nouveau référentiel sur le plan financier sur la mobilisation interne mais sur la réalité aussi », a rappelé Pr Stanislas Ouaro.

Il a trouvé que ce nouveau référentiel offrira de meilleurs résultats. « Nous allons partir des expériences passées. Il y a l’expérience du PDSEB finissant qui montre que par endroit les ambitions ont été un peu trop élevées et donc ça nous amène à être plus réaliste ; tenir compte donc de la mobilisation. Nous avons travaillé avec le ministère en charge des finances pour regarder les différentes projections sur les 5 prochaines années », a-t-il déclaré.

Les travaux de l’atelier de cadrage du Plan Stratégique de Développement de l’Education de Base et de l’Enseignement Secondaire se dérouleront du 21 au 21 septembre 2020 à Ziniaré. Ce nouveau référentiel aura une durée de cinq (5) ans (2021-2025).

Alice Suglimani THIOMBIANO

Burkina 24

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *