Muscl’or 2020 : Zan Badi Alfred alias le Caterpillar sacré champion

340 0

La 6ème édition des Muscl’or a connu son apothéose ce mercredi 23 septembre 2020 à Ouagadougou. Au cours de la finale de cette compétition organisée par la chaine de télévision BF1, les quatre finalistes ont été départagés.

Autrefois vus comme des « gros bras », aujourd’hui grâce à l’initiative de la chaine de télévision BF1, « il est question de redorer le blason sur la perception que les uns et les autres avaient sur ces personnes, les passionnées du culturisme », a dit Edouard Billy, représentant du directeur général de BF1.

Il est donc question de mettre les muscles en avant et les valoriser dans bien de domaines. Durant des semaines de compétitions, ces jeunes qui ont décidé de mettre en valeur leur muscle se sont affrontés sur de nombreuses épreuves.

Ce mercredi 23 septembre 2020, ce sont quatre candidats qui se sont affrontés pour le titre muscl’or pour cette 6ème édition. Ils se sont disputés la 1ère place autour des épreuves comme le développer-coucher, l’arracher de terre, l’épauler-jeter, le rouleau de pneu et la marche du fermier.

En additionnant les performances face à ces épreuves, c’est Zan Badi Alfred alias caterpillar qui s’est hissé en haut de l’échelle. Il est suivi de Ouédraogo Moussa alias grand caly (2ème), de Ouédraogo Salif alias nick le sorcier (3ème) et enfin Diarra Abdoul Aziz alias Iron bibi junior (4ème).

Le 1er repart avec un million de Francs CFA plus une attestation de participation, des lots des différents sponsors dont Telecel, et Kras Sport, 500 000 francs pour le 2ème plus une attestation de participation, et 250 000 francs plus une attestation pour le 3ème et 150 000 francs pour le 4ème.

La compétition  muscl’or vise l’international

Pour le ministre de la jeunesse, Salifou Tiemtoré, parrain de la présente édition, cette initiative de BF1 est à saluer. Cependant, il faudrait étendre la réflexion pour accompagner les jeunes dans bien d’autres domaines.

« Cette activité qu’ils font mérite d’être encouragée et que nous puissions aussi imaginer des activités qui pourraient donc plus tard les servir. Pas seulement des opérations des muscles, mais que cela puisse leur servir dans la vie active», a-t-il déclaré.

Edouard Billy, responsable de la commission marketing de la télévision BF, a affirmé que la satisfaction est grande quant à l’organisation de cette activité. « On est tellement satisfait en ce sens qu’aujourd’hui, ils sont vus comme des compétiteurs, comme des sportifs qui auront l’occasion de lever très haut le drapeau burkinabè », s’est-il réjoui.

Au compte des perspectives, les promoteurs entendent conquérir l’international en implantant des critères standards internationaux. « L’une de nos ambitions est de réunir l’Afrique de l’Ouest dans cette compétition », a confié Edouard Billy.  

Le responsable marketing de la chaine de télévision BF1 a également indiqué que « le champ lexical de jeunesse, c’est compétitivité, abnégation, innovation, challenge. A travers cette compétition, j’invite la jeunesse à se réinventer, à réécrire l’histoire du Burkina parce qu’ils ont le devoir de se prendre en charge aujourd’hui pour le bonheur du Burkina Faso »

Pour le lauréat, cette victoire est la « concrétisation d’un travail acharné et préparé » avec beaucoup de sérieux. Il nourrit des ambitions qui sont de se hisser à l’international, car dit-il, « c’est le Burkina Faso qui gagne ».

Corine GUISSOU (stagiaire)

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *