Burkina Faso : Yacouba Isaac Zida virtuellement présent à son investiture

222 0

Le Mouvement Patriotique pour le Salut (MPS) a tenu le pari d’investir son candidat à l’élection présidentielle de novembre 2020. Yacouba Isaac Zida entre dans « la danse des baobabs ». A la Maison du peuple, le candidat a pu s’adresser par visioconférence à ses militants depuis le Canada où il est exilé depuis la fin de la transition. La problématique de son retour et ses soucis avec la justice burkinabè ont été des points abordés par les leaders du MPS.

Longtemps annoncé présent pour son investiture, Yacouba Isaac Zida a été physiquement absent ce vendredi 25 septembre 2020 dans la cuvette de la Maison du peuple. Mais il a été virtuellement présent grâce à une visioconférence. 

Le président du parti a reçu les symboles de l’investiture en lieu et place du candidat

C’est donc un candidat absent du territoire national qui a été investi pour la bataille électorale du 22 novembre prochain. Sur son retour avorté, le président du parti, le Pr Augustin Loada a réaffirmé que se sont les autorités burkinabè qui se sont opposées. « Entre le gouvernement et moi, il faut choisir celui qui ment. C’est le chef de l’État qui a donné l’ordre à la justice militaire de poursuivre Zida », a-t-il martelé. Il dénonce ainsi une « campagne de diabolisation » contre l’ancien chef d’État.

« 6 années se sont écoulées depuis 2014 mais la promesse de changement n’a pas été tenue par le pouvoir actuel. Le Burkina est désormais pire qu’avant l’insurrection. La mal gouvernance a atteint dans notre pays, un niveau jamais égalé. Notre pays s’enfonce visiblement dans un gouffre sans fond alors que les gouvernants vivent dans une totale insouciance. Nous avons décidé d’aller à la conquête du pouvoir d’État le 22 novembre prochain. Notre vision est celle d’un Burkina Faso meilleur. Je refuse que Zida et le MPS servent de bouc émissaire à un pouvoir et à son parti pour justifier leur échec. S’ils ne peuvent pas, qu’ils cèdent simplement la place à ceux qui peuvent »

Yacouba Isaac Zida

Des militants prêts pour accueillir leur candidat s’il venait à l’aéroport

« Un acte politique » selon les militants du MPS mais qui ne va pas empêcher le retour de celui qu’ils appellent « le visage de la sécurité ». Cependant, le Pr Augustin Loada a fait la part des choses. « Ce n’est pas le général qui est visé mais plutôt le leader », explique-t-il. Il marque aussi son étonnement de voir le régime actuel « s’acharner » contre l’ancien Premier ministre car « ce sont eux qui ont le plus profité de son action politique ». Si une chose est sure au sein du MPS, c’est que « Zida n’a rien à voir avec les problèmes actuels du Burkina », selon les militants.

Pour l’avenir du contentieux entre Zida et le pouvoir, le président du MPS ne voit qu’une « issue politique ». Sur le contact établi entre le parti et les autorités afin de négocier le retour de Zida, le Pr Loada estime que c’est « par courtoisie républicaine ». Pour lui, le retour de Zida se fera avec ou sans l’aval des autorités. A la question de savoir par quel moyen, le Pr Loada répond : « nous allons aller l’accueillir à l’aéroport et nous allons voir si les militants vont accepter que leur leader soit arrêté pour des motifs purement politiques ».

Du point de vue du professeur de droit constitutionnel, « on ne peut pas poursuivre quelqu’un qui a été radié de l’armée ». En cas de rejet de la candidature de Yacouba Isaac Zida, « le MPS appréciera. Et si les motivations sont une manipulation politique, on va élever de vives protestations ».

Basile SAMA

Burkina 24

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *