Examen de fin d’année au Burkina : 11 enfants retirés de la rue récompensés

214 0

Le ministère de la femme, de la solidarité nationale de la famille et de l’action humanitaire a organisé ce vendredi 24 septembre 2020, la cérémonie de récompense des enfants retirés de la rue. Il s’agit de 11 enfants qui ont  réussi à leurs examens scolaires 2019-2020.

Retirés de la rue et placés dans les internats éducatifs, dans le cadre de l’opération de retrait des enfants et des femmes en situation de rue depuis 2018, 11 enfants ont vu leur mérite récompensé, ce vendredi. Parmi ces enfants, 5 sur 7 ont été admis au CEP et  6 sur 6 ont réussi au BEPC. Ces enfants ont reçu chacun, un vélo un sac et des fournitures scolaires avec une enveloppe de 25 000 F CFA.

Il est à noter que sur 135 élèves, 130 passent en classe supérieure et 72 placés en formation professionnelle, ont tous réussi.

Les autorités présentes à la cérémonie ont encouragé les bénéficiaires

Selon la ministre de l’action sociale, Laurence Marshall/Ilboudo, cet évènement est plus qu’un motif de satisfaction.

« Aujourd’hui nous avons une grande satisfaction. 100% au BEPC et 71% au CEP, c’est très bien. Pour des gens que nous pensons perdus, c’est une très très belle chose. Nous avons voulu cette cérémonie sobre comme celle de l’année dernière, parce que les enfants ont besoin d’être protégés. Ils sont stables. Ils ont besoin d’être stabilisés. Ce n’est pas un zoo où on vient regarder les enfants. On a besoin de les protéger du regard des adultes. On a besoin de les protéger des gens aussi qui veulent politiser ou commercialiser ce programme de son excellence le Président du Faso », a-t-elle affirmé.

A en croire la ministre de l’action sociale, 200 enfants sont en phase de stabilisation. Ils seront affectés dans les centres, à la rentrée scolaire. En plus des enfants en situation de rue, il y a des enfants difficiles qui étaient en phase de décrochage.

« Le travailleur social, ce n’est pas seulement celui qui partage le riz. C’est aussi celui qui prend soin de l’autre pour qu’il avance vite, surtout des enfants. Pour tout parent qui pense que son enfant est en phase de décrochage peut venir nous voir. Nous avons eu des enfants de bonne famille qui commençaient à décrocher et si on nous appelle nous mettons un psychologue ou un éducateur sur cet enfant. L’enfant reste à la maison mais il a le suivi avec l’éducateur et les liens avec la famille et le renouement familial », a-t-elle invité.

Laurence Marshall/Ilboudou a annoncé que ce ne sont pas les enfants de la rue seulement qui sont internés.

Rodrigue Yaro, qui a vécu pendant deux ans dans la rue, est l’un des bénéficiaires de cette cérémonie de récompense. Il a été retiré et placé dans le Centre d’accueil d’urgence. Il a obtenu son BEPC, au Centre de Formation Professionnelle (CFP) de Fada.

« Avant de venir au centre, je dormais dehors. Je trainais avec les voyous mais depuis que je suis venu ici, ma vie a changé. Je suis très content d’avoir reçu ce prix et je ferai davantage. Je fréquentais le lycée Matata », a-t-il déclaré.

L’opération de retrait des enfants et des femmes en situation de rue a permis de placer 750 enfants dans des internats de Ouagadougou, Orodara, Fada N’Gourma, Kaya et Gampèla. La ministre a rappelé que l’opération concerne les enfants de moins de 16 ans. Pour ceux placés dans les internats, après le BEPC ceux qui sont aptes à continuer dans l’école formelle continueront et ceux qui sont aptes pour rejoindre les écoles de formation professionnelles, les rejoindront.

Alice Suglimani THIOMBIANO

Burkina 24

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *