Présidentielle 2020 : Des candidats s’engagent à réduire les inégalités au Burkina Faso

230 0

Neuf (09) candidats à l’élection présidentielle du 22 Novembre 2020 se sont engagés devant des organisations de la société civile (OSC) et des organisations non gouvernementales (ONG) à mettre en œuvre, s’ils sont élus, dix séries de recommandations pour contribuer à la réduction des inégalités au Burkina Faso.

Une coalition d’une trentaine d’organisations de la société civile, conduite par le Secrétariat permanant des organisations non gouvernementale (SPONG), l’Association des femmes juristes (AFJ-BF), le Balai citoyen et la Confédération paysanne  du Faso, a convié ce vendredi dix (10) candidats du Burkina Faso à l’élection présidentielle de 2020, à inscrire la réduction des inégalités comme axe majeur dans leur programme de société.

Lire aussi 👉 Présidentielle au Burkina : Dix candidats appelés à s’engager à la réduction des inégalités

 Selon les organisateurs, des données et des études faites par des ONG sont disponibles et prouvent que les inégalités au Burkina Faso sont criardes et présentes dans tous les domaines de la vie. Et elles sapent les efforts déployés pour lutter contre la pauvreté et menacent la cohésion sociale.

A la cérémonie de signature, 9 sur 10 candidats ou leurs représentant ont pris part, à l’exception du candidat Yacouba Isaac Zida. Il s’agit entre autres de Tahirou Barry, Ambroise Farama, Monique Yéli Kam, Eddie Komboïgo, Kadré Désiré Ouédraogo, Noël Gilbert Ouédraogo, Abdoulaye Soma, Roch Kaboré et Zéphirin Diabré (ces deux derniers ont été représentés).

Les candidats présents ont reconnu la nécessité de travailler à réduire les inégalités entre les Burkinabè.

Message de quelques candidats

La remise des documents qui contiennent les doléances de la coalition s’est faite par ordre alphabétique.

 Kadré Désiré Ouédraogo a félicité la coalition des OSC.  « Nous pensons qu’un pays ne peut être stable que lorsque chaque citoyen jouit des mêmes droits, des mêmes chances », a-t-il commenté.

 Le candidat Tahirou Barry, conscient de la question, ajoute que « ces inégalités impactent la cohésion sociale, c’est un facteur d’instabilité, de rupture de confiance entre gouvernants et gouvernés. C’est pourquoi nous nous engageons à mettre en priorité cette question dans notre programme politique ».

La coalition de manière opérationnelle propose entre autres de remédier aux inégalités et construire un Burkina plus égalitaire et en paix.

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *