SGBF : Bientôt, un nouveau siège  

321 0

La Société Générale Burkina Faso a procédé ce mardi 29 septembre 2020 à la cérémonie de pose officielle de la première pierre de son nouveau siège social.

Fidèle à sa raison d’être « Construire ensemble, avec nos clients, un avenir meilleur et durable en apportant des solutions financières responsables et innovantes » et dans la continuité de son plan de transformation entamé depuis quelques mois, la Société Générale Burkina Faso a procédé ce mardi 29 septembre 2020 à la pose de la première pierre donnant le coup d’envoi des travaux de construction de ce qui deviendra le nouveau siège social de l’institution.

La cérémonie s’est tenue sous le parrainage de Lassané Kaboré, Ministre de l’économie, des finances et du développement, représenté par Clémence Yaka, ministre déléguée chargée du budget. Etaient aussi présents,  Georges Wega, directeur Régional de la Société Générale Afrique de l’Ouest, Harold Coffi, directeur général de la Société Générale Burkina Faso et le maire de la commune de Ouagadougou, Armand Béouindé.

Pour Clémence Yaka, c’est un plaisir d’être aux côtés de la Société Générale Burkina Faso en ce jour car c’est une fierté de voir les banques se déployer à travers les investissements pour le pays.

« Nous sommes satisfaits de la collaboration que nous avons eue avec la Société Générale au cours de ces 22 ans. Elle nous a beaucoup accompagnés à travers différents projets, du gouvernement comme du privé. La société nous accompagne sur le marché lorsque nous avons besoin de lever des liquidités et également pour financer des projets que nous leurs présentons. Je crois donc que c’est une collaboration qui va se renforcer », a-t-elle commenté.

Accompagner le Burkina Faso

Le gouvernement et la mairie centrale ont été représentés à cette pose de première pierre

La Société Générale Burkina Faso, à travers cette cérémonie de pose de la première pierre a l’ambition d’être et de demeurer le partenaire de choix pour accompagner ses clients au Burkina et soutenir les économies.

« Ce projet est de faire en sorte que nous puissions rentrer dans la modernité et faire en sorte que les espaces soient encore plus agréables en termes de bureaux pour les employés. Nous allons doubler la capacité d’accueil pour améliorer ainsi donc la satisfaction des clients », a confirmé le directeur général Harold Coffi.

Le directeur régional Georges Wega, lui,  a tenu à réitérer leur engagement, leur accompagnement et leur soutien au développement du Burkina. « Nous sommes là pour rester avec vous et accompagner ce pays dans son développement pour les décennies à venir »,  ajoute-t-il.

Ce projet a une durée d’exécution de 24 mois. Il s’agira d’un immeuble de 4 étages qui formera avec l’ancien bâtiment un ensemble cohérent. Le projet de construction du bâtiment R+4 sur une emprise au sol d’environ 560 m2 représente une surface totale plancher de 2538 m2 pour une surface exploitable de 1880 m2. L’immeuble est conçu dans un souci de rationalisation de l’espace, d’optimisation des surfaces pour répondre aux besoins de la société.

Il y aura ainsi, selon les informations, au Rez-de-chaussée (RDC), 270 m2 de hall client incluant les caisses et les bureaux d’accueil et les attentes ; au 1er étage, 16 bureaux conseillers accessibles depuis le hall client représentant une surface de 195 m2 ; 410 m2 de plateaux bureaux repartis sur les 2e et 3e étages ; 2 petites salles de réunion de 27 m2 chacune aux 2e et 3e étages ; une grande salle de réunion de 81 m2 au 2e étage ; une grande salle polyvalente 300 m2 au 4e étage qui sera probablement transformé en bureaux.

Les 4 niveaux du RDC au 3e étage tel qu’aménager représenteront 129 postes de travail ; et le dernier étage représentera potentiellement une cinquantaine de postes de travail. 

Flora KARAMBIRI

Pour Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *