Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara envisage le report de la Présidentielle

265 0

Selon « La Lettre du Continent », le patron du Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix, RHDP, le parti au pouvoir envisage fortement reporter la présidentielle.

A en croire notre source, le report de la présidentielle ivoirienne est une recommandation du Président français, Emmanuel Macron lors de son tête-à-tête avec son homologue de la Côte d’Ivoire le 04 Septembre 2020. Pour réussir la parade alors même que le régime d’Abidjan revendique la souveraineté de la Côte d’Ivoire du fait des pressions diverses et multiformes sur le déroulement du processus électoral, le Président ivoirien compte se camoufler derrière les difficultés techniques et logistiques de la Commission Electorale Indépendantes (CEI)  pour opérer ce report.

A cet effet, la CEI lui a récemment soumis un rapport qui évoque des pannes financières avec pour conséquence la production et la distribution des cartes d’électeurs, ce sésame indispensable au vote. Ainsi sur 7.300.000 cartes d’électeurs seulement 500 000 pourront être distribuées d’ici le 31 Octobre, date de l’élection, selon la CEI.

Un délai « substantiel » de 4 mois

Ce rapport de la Commission Electorale suggère donc un délai “substantiel” de 4 mois pour remplir toutes ses obligations en la matière.

De son côté, le PNUD et l’Union européenne, les principaux bailleurs de cette dernière phase du processus à hauteur de 100 millions d’Euros soit un peu plus de 65 milliards de francs Cfa, ont finalement conditionné le décaissement de ce montant  à un dialogue inclusif entre le pouvoir et l’opposition politique au regard de la crise pré-électorale ayant déjà fait une trentaine de morts sur toute l’étendue du territoire national depuis l’annonce le 06 Août dernier de la candidature du président sortant à un « troisième mandat anticonstitutionnelle ».

Ces deux organisations exigent la garantie d’un scrutin transparent et apaisé et affirmait, l’UE principalement dans un récent communiqué, l’application des décisions de la CADHP (Cour Africaine des Droits de l’homme) à savoir la participation des candidats Laurent Gbagbo et Guillaume Soro à la présidentielle ivoirienne en tant qu’électeurs et candidats. Les désistements d’Henri Konan Bédié du PDCI et de Pascal Affi N’guessan du FPI ayant discrédité la crédibilité de l’issue de la présidentielle du 31 Octobre prochain.

Si ce report de la présidentielle ivoirienne était acté, ce serait une première victoire de l’opposition qui a appelé à un audit de la liste électorale et le respect de la constitution qui devrait se traduire par le rejet de la candidature du président sortant.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *