Burkina Faso : La protection des personnes âgées au cœur d’une journée de réflexion  

165 0

A l’occasion de la Journée mondiale des personnes âgées célébrée le jeudi 1er octobre 2020, la ministre de la femme et de l’action humanitaire, Marie-Laurence Marchall/Ilboudo a présidé un déjeuner de presse en présence de personnes âgées et d’Hommes de presse. Cette journée a permis de réfléchir sur la question de la protection des personnes âgées.

Le ministère de la femme et de l’action humanitaire a célébré la Journée mondiale des personnes âgées au cours d’un déjeuner de presse, en présence des personnes concernées ce jeudi 1er octobre 2020. Cette journée a constitué un moment de réflexion, pour renforcer la protection des ainés et particulièrement ceux qui sont les plus vulnérables.

C’est sous le thème « renforcement de la protection des personnes âgées dans un contexte de crise humanitaire, sanitaire et de catastrophes naturelles » que le Burkina Faso a célébré la journée mondiale des personnes âgées.

C’est dans cette dynamique que la ministre de la femme Marie-Laurence Marchall/Ilboudo explique les raisons de la différence du thème des Nations Unies. « En effet, le contexte national est marqué par une crise sécuritaire due à la menace terroriste, une crise sanitaire du fait de la covid-19 et des inondations causées par les fortes pluviométrie », avance-t-elle. Dans ce contexte, la ministre de la femme affirme que les personnes âgées constituent un des sous-groupes les plus vulnérables vers lesquels des actions de protection spécifique doivent être développées pour assurer leur mieux-être et leur survie.

Le Burkina Faso, pays à majorité jeune, Marie-Laurence Marchall/Ilboudo pense qu’il ne faut pas perdre de vue la question des personnes âgées qui reste « une thématique importante pour le gouvernement ». Elle trouve que ce sont des personnes de qualité et ce sont des ressources qui pourraient être utilisées pour le développement du pays.

« Repenser le vieillissement après la pandémie » 

Journée dédiée aux personnes âgées au regard de leur situation particulière, mais aussi de l’accroissement de leur nombre, les personnes âgées sont très reconnaissantes pour cette initiative à leur endroit. Le docteur André Joseph Tiendrébéogo, président du Conseil national des personnes âgées du Burkina Faso souhaite, entre autres, que le maximum de personnes âgées soit localisé en vue de faciliter leur regroupement et que l’on puisse identifier la situation géographique du doyen du Burkina Faso.

Ensuite, développer un esprit de solidarité intra-générationnel et réaliser des infrastructures dédiées aux personnes âgées dans le genre des maisons des jeunes ou de la femme.    

En rappel, le 1er octobre de chaque année est commémorée dans le monde entier, la Journée Internationale des personnes âgées, instituée par les Nations Unies. Cette année le thème de la communauté internationale est en rapport avec la question du Covid-19, « Repenser le vieillissement après la pandémie ».

Mariam NIGNAN (stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *