Commande publique : L’ARCOP et le CESAG signent une convention de partenariat

185 0

L’Autorité de Régulation de la Commande Publique (ARCOP) et le Centre Africain d’Etudes Supérieures en Gestion (CESAG) ont signé ce jeudi 1er octobre 2020  une convention de partenariat.

Pour mieux s’imprégner des questions relatives à la commande publique, le CESAG a tenu une table ronde avec l’ARCOP sous le thème « La capacitation des acteurs de la commande publique au Burkina Faso : Enjeux, défis et stratégies ». Cette table a abouti à la signature d’une convention de partenariat entre les deux structures.

Pour le Directeur Général du CESAG, Serge Auguste Bayala, la question de l’éducation à la commande publique est une base essentielle pour aller à une bonne gouvernance, d’où l’intérêt du partenariat.

« C’est une initiative que nous avons entamée avec l’ensemble des autorités de commande publique des Etats de l’UEMOA et nous envisageons avec ces différentes parties prenantes importantes de notre dispositif de gouvernance, à faire en sorte que nous allions vers un programme régional de même nature que l’expertise comptable pour former des spécialistes, des experts qui soient à même de porter véritablement les politiques en matière de commande publique », explique-t-il.

Le besoin en renforcement des capacités en matière de commande publique est réel. C’est pourquoi l’ARCOP dit avoir accueilli l’initiative du CESAG avec intérêt.

« Je fonde l’espoir que cette initiative soit le début d’un partenariat fructueux pour nos deux structures. J’espère que cette rencontre inspirera des idées et des discussions sur la façon dont nous pouvons trouver des solutions durables au sujet de la capacitation de la commande publique »,  s’est exprimé le Secrétaire permanent de l’ARCOP, Tahirou Sanou.

Une opportunité

L’UEMOA a tenu à honorer l’invitation pour renouveler son engagement pour l’intégration régionale. «Je vous invite chers partenaires à faire de cet accord une opportunité nouvelle pour renforcer l’intégration au sein de l’UEMOA par la formation »,  a ajouté le représentant de l’UEMOA, Georges Anicet Ouédraogo.

Le représentant du Premier ministre, Luc Hien, Directeur du cabinet du Chef du gouvernement, a félicité et encouragé tous les acteurs qui ont œuvré pour la mise en place de ce partenariat.

« J’exhorte tous les acteurs et je suis confiant qu’ils continueront d’œuvrer pour le plein succès de la mise en œuvre de ladite convention pour un système de commande publique plus performant et crédible aux yeux de tous les acteurs », conclut-il.

Le CESAG est un instrument de l’Union Economique Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) conçu pour assurer une mission d’intégration par la formation. Afin de réaliser sa mission confiée par les chefs d’Etats, le CESAG s’est fixé pour objectif d’être au centre des agendas de développement des Etats de l’Union.

L’institution œuvre donc pour le développement du capital humain, le renforcement et l’amélioration de la gouvernance des Etats, des organisations publiques et privées, de la production d’une véritable connaissance endogène pour éclairer les politiques publiques d’une part et contribuer à l’universel des connaissances d’autre part.

Flora KARAMBIRI et Rabiatou DERRA (stagiaires)

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *