Fasofoot : Mousso Ouédraogo, le maître du beau jeu est de retour

157 0

L’Union sportive de Ouagadougou (USO) occupe la tête du Fasofoot en faisant le plein des points en trois journées. Relégable la saison dernière, l’USO est comme transfigurée depuis l’arrivée de Mousso Ouédraogo à la tête de cette formation avec des joueurs dont 90% débutent pour la première fois en D1.

Le jeu de son équipe est une véritable poésie. Passes courtes à une touche de balle, pressing constant en phase offensive, regroupement immédiat lorsque ses joueurs perdent le ballon, jeu en transition, tous les ingrédients du beau spectacle sont réunis lorsqu’une formation de Mousso Ouédraogo dit Mourinho joue. Avec lui, les joueurs peuvent se permettent de commettre des erreurs sur le terrain à condition qu’ils en tirent des leçons. Avec cette manière de voir les choses, les joueurs se sentent libérés et peuvent mettre leur qualité technique individuelle au service de l’équipe.

Lors de la troisième journée du championnat, l’USO était face au Rail Club du Kadiogo (RCK), un prétendant sérieux au titre. Le public n’a pas été déçu du spectacle livré. Car en face, le RCK a montré une qualité tactique remarquable.

Domination du RCK en première période

Malgré leur inexpérience, l’équipe du quartier Larlé de Ouagadougou tente de prendre les commandes du match. Olivier Yao prend le risque d’exprimer sa classe technique  en se jouant de Adama Ouédraogo dans un geste technique salué par le public. Sans se laisser intimider, les cheminots posent le ballon et construisent à partir du milieu de terrain. Adama Ouédraogo et Michel Manime butent sur le gardien de l’USO qui réalise une double parade (15e) pour empêcher le but. L’équipe de Mourinho, contre-attaque ensuite. Sur une passe en profondeur pour Olivier Yao, l’attaquant prend de vitesse son vis-à-vis et se retrouve seul face au gardien. Mais, il fait le mauvais choix en frappant sur le gardien qui dévie en corner (18e).

Après cette occasion, l’USO extirpe le ballon aux unionistes et sont constamment dans leur camp. Les occasions se multiplient. Mais à chaque fois, Michel Mamine, Fayçal Ouédraogo tombent sur un excellent Sylvain Charouf Dao ou mettent hors cadre.

Toutefois, l’équipe garde le ballon, le fait tourner mais a du mal à trouver la faille au sein de la défense de l’USO qui reste calme. Après avoir subi le jeu, l’USO se réveille en fin de rencontre sans pouvoir créer la surprise. Le score vierge (0-0) à la mi-temps mais le public acclame les deux formations pour le spectacle.

L’USO dominateur en deuxième période

A la reprise, le RCK recommence sur le même rythme que la première période.  Michel Mamine décoche une lourde frappe. Le gardien ne bouge pas sur sa ligne mais la frappe n’était pas cadrée. Bien que dominée, l’USO arrive à se créer des opportunités. A la 58e minute, elle réussit à se créer des opportunités avec notamment Memel Raouf Dao qui fait tourner les défenseurs cheminots sur eux-mêmes avant de se retrouver face au gardien. Mais il tire sur ce dernier qui sauve l’équipe de l’ouverture du score.

L’USO revient quatre minutes après à la charge. Aziz Brice Dabré tente de contourner le défenseur Abdoul Razack Sanou. Ce dernier manie le ballon, puis pris de vitesse, il fauche l’attaquant de l’USO dans la surface de réparation. Penalty. Abdoul Sakour Ouédraogo ne tremble pas face à Adama Ouédraogo (63e) et ouvre le score (1-0) pour l’USO. Ce but motive une fois de plus les joueurs de l’USO.

Un beau match

Visiblement fatigués, les joueurs du RCK  éprouvent des difficultés à maintenir le rythme de la première période. Le match s’achève sur cette avance de l’USO qui réalise une série de trois victoires en trois matchs. Au coup de sifflet final, le public salue la prestation des deux formations par des applaudissements.

Les prestations de Olivier Yao, Memel Raouf Dao respectivement prêtés par l’USFA et Salitas et le gardien de but Sylvain Charouf Dao, frère du deuxième cité sont saluées par le public. Il y a longtemps qu’on n’a pas vu un aussi bon match disent certains supporters.

Cette troisième victoire confirme le retour de Mousso Ouédraogo après son limogeage en pleine saison avec l’AS SONABEL.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *