Mali : Les nouvelles autorités appellent à une levée rapide de l’embargo

159 0

Alors que la junte militaire travaille à la normalisation telle que la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), les sanctions continuent de peser sur Bamako. Elle a donc tenté de donner de nouvelles garanties à l’organisation ouest-africaine au travers de la charte de la transition dans laquelle les prérogatives du vice-président de la transition, le colonel Assimi Goïta, sont limitées.

« Nous avons fait ce qu’il fallait, nous attendons maintenant la bonne nouvelle », a confié, ce vendredi 2 Octobre 2020, un haut fonctionnaire civil proche de la junte à RFI.

La charte publiée par les militaires évoque une transition longue de 18 mois conformément aux injonctions de la CEDEAO dans une lettre adressée aux autorités maliennes. L’organisation régionale a écarté toute idée dans cette charte la possibilité pour le vice-président de remplacer un jour le président. Ce qui a été respectée d’où l’impatience et l’optimisme des autorités maliennes de voir l’embargo levé.

Selon des sources, les Chefs d’Etat de la Cédéao s’apprêteraient à mettre fin aux sanctions économiques qui accablent le Mali non sans omettre la question de la dissolution de la junte et la situation des personnalités civiles et militaires arrêtées depuis le coup d’Etat du 18 Août 2020.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : RFI

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *