Financement du dossier d’investissement : Les acteurs des sociétés minières et commerciales invitées à mettre la main à la poche

124 0

C’est au tour du secteur privé de s’imprégner du dossier d’investissement  et de contribuer à son financement. Au cours d’une réunion de travail, le jeudi 1 er octobre 2020, les acteurs du projet d’investissement ont échangé à bâtons rompus, avec des acteurs du secteur privé sur la mise en œuvre et le suivi dudit projet.

Dans l’optique de contribuer activement à la mise en œuvre et au suivi du dossier d’investissement, le  Groupe Technique Santé de la Reproduction (GT/SR) et le Réseau de la Société civile pour la Nutrition (RESONUT), ainsi que les membres de SOS Jeunesse et Défis, ont fait appel aux sociétés minières et commerciales qui n’ont ménagé aucun effort pour être au rendez-vous.

Boureima Ouédraogo, Directeur exécutif de l’Association Burkinabè pour le Bien-Etre Familial (ABBEF), représentant le groupe santé de la reproduction, a expliqué le contenu du dossier d’investissement, qui va optimiser le rendement des différentes interventions en matière de santé ; permettre une meilleure information des acteurs sur ledit dossier, favoriser le financement du projet. « C’est un document de référence en matière de programme et d’intervention dans le domaine de la santé pour tous les acteurs. C’est un dossier qui fait l’état des lieux en matière de santé de la reproduction et de la nutrition qui dégage les forces, faiblesses et goulots d’étranglement et les différentes priorités du pays pour faciliter l’accès des populations vulnérables au service de santé », a-t-il détaillé.

Les acteurs des sociétés minières et commerciales, invités à mettre la main à la poche

“(…) mettre la main à la poche pour soutenir le ministère de la santé”

Les sociétés minières et commerciales ont été invitées à contribuer au financement  du dossier d’investissement. C’est un des objectifs de cette activité. Le Directeur exécutif de l’ABBEF l’explique en ces termes : « Nous avons initié cette activité pour instaurer un dialogue avec le secteur privé afin de faire en sorte qu’il puisse être sensible et mettre la main à la poche pour soutenir le ministère de la santé ».

 Le représentant du Directeur Général de la Chambre de Commerce et de l’Industrie, Zakaria Ramdé, chef de service appui aux jeunes et femmes d’affaires de la chambre de commerce, a félicité les acteurs du dossier d’investissement « pour cette initiative destinée à informer les entreprises ainsi que le rôle que peut jouer le secteur privé dans le financement de la santé au Burkina Faso ».

Le représentant du directeur général de la chambre de commerce a par ailleurs salué l’engouement des acteurs des sociétés minières et commerciales présents à cette réunion.

Irmine KINDA

Burkina24

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *