Burkina Faso : Le gouvernement décide d’aménager et de bitumer le Boulevard Tensoaba

126 0

Le conseil des ministres de ce mercredi 7 octobre 2020 a pris un certain nombre de décrets dont, entre autres, le  décret portant révision des modalités de reclassement des assistants de police dans les écoles des officiers de police pour le compte ministère de la sécurité. Et le décret portant déclaration d’utilité le projet d’aménagement et de bitumage du Boulevard Tensoaba pour le ministère de l’économie, des finances et du développement.

Le porte-parole du gouvernement, Remis Filgance Dandjinou par ailleurs ministre de la communication, a indiqué que le projet de réhabilitation du Boulevard Tensoaba s’étale sur 77, 124 hectares et sur un linéaire de 10 kilomètres 500 qui va traverser le secteur 17 de Kossodo et les secteurs 19 et 20 de Tanghin. Le gouvernement a prévu à cet effet de dédommager les habitants de ces zones, indique le ministre.

Pour ce qui est du décret portant révision des modalités de reclassement des assistants de police, Remis Dandjinou a rappelé que ce décret intervient suite à la demande du gouvernement de modifier la loi portant statut du cadre de la police nationale. « Afin justement de faciliter le reclassement des agents de police qui ont subi des préjudices à l’application de la loi en l’état », a dit le porte-parole du gouvernement. Il affirme que les dispositions de cette loi posaient un certain nombre de problèmes de reclassement.

Le conseil a toujours sous le label du ministère des finances  décrété la création de l’agence nationale d’appui au développement des collectivités territoriales. Le ministre a fait rappeler que le fonds permanent de développement territoriale créé en 2008 enregistre des insuffisances dans sa mise en œuvre et son fonctionnement.

Cette agence, explique le porte-parole du gouvernement, va permettre de relever deux défis. « Le premier défi c’est la mise en place d’un mécanisme public d’appui technique et financier en direction des collectivités. Le deuxième c’est de faciliter l’accès des collectivités aux subventions, prêts et financements (…) », a-t-il indiqué. Les statuts de création de l’agence ont été également adoptés à la même occasion.

En termes de communication orale, Remis Dandjinou a confié que son homologue des Burkinabè de l’extérieur a annoncé au gouvernement la mort de dix-huit citoyens burkinabè et trois blessés graves dans un accident de circulation à Bouaké en Côte d’ivoire. Le gouvernement a pris toutes les dispositions pour prendre soin des blessés.

Le litige de Pazani a été aussi évoqué lors de cette rencontre des membres du gouvernement qui ont décidé que ce terrain de la discorde ne reviendra à aucun des partis mais à l’Etat.

Willy SAGBE

Burkina 24

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *