Le caca, c’est de l’or !

421 0

Osons croire que la leçon est déjà retenue sinon rappelez-vous toujours : le caca ne se gère pas n’importe comment et ne se jette pas n’importe où. C’est DAN-GE-REUX !!!

Il y va de votre santé et de celle de ceux qui vous sont chers, les enfants en premier, mais également du bon vivre dans votre environnement.

Bon, pour cette fois, passons sur les effets néfastes d’un mauvais assainissement dont nous avons tous plus ou moins connaissance.

Arrêtons-nous aujourd’hui sur un point, ou plutôt une question : est-ce que vous savez que les cacas ne sont pas seulement des déchets voire un problème comme on peut le penser, mais avant tout une véritable ressource ?

Vous aviez bien lu, indépendamment des avantages d’une bonne gestion des cacas (préservation des vies, économies réalisées sur les soins de santé, progrès en matière d’éducation, réduction des inégalités des genres), ces « déchets » pourraient constituer une vraie source d’enrichissement pour tous.

Oui ! Oui ! Je vous le dis, une bonne gestion des cacas permet de créer des emplois et participe

à l’économie du pays. Pour le dire autrement, le caca, c’est de l’or !

Du vidangeur aux stations de traitement en passant par le maçon, l’ouvrier, l’ingénieur, l’agriculteur, et même le particulier, tous peuvent trouver une opportunité de business et donc d’enrichissement en exploitant les déchets de nos toilettes.

Aujourd’hui, des solutions existent pour transformer les cacas en matières premières dans les domaines agricole, immobilier ou encore énergétique. On parle alors de compost pour le champ, de biogaz et d’électricité pour la maison, de liquide de refroidissement pour les voitures ou les machines industrielles, de liant pour la construction d’immeubles.

Le caca constitue ainsi un marché à part entière et même une véritable mine d’or où les entreprises parviennent à générer du business et les gens à gagner leur vie convenablement.

A titre d’exemple, au Burkina Faso, la station de biogaz de Kossodo, développée et gérée par l’Office National de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA), permet le traitement de 400m3 de cacas par jour qui génèrent du compost, du biogaz et jusqu’à 1 mégawatt d’électricité par jour.

De même, au Bénin les latrines EcoSan de l’ONG PlanFutur permettent la collecte coordonnée des urines et excréments dans l’optique d’en faire de l’engrais naturels pour l’agriculture. Le projet a permis aux producteurs d’augmenter de 20 à 30% leurs rendements.

La maxime de Lavoisier prend ici tout son sens : « Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme ». Ne les négligez donc pas, vos cacas ont de la valeur !

Maintenant que vous savez, qu’allez-vous faire ?

Ne restez pas inactif ! Commencez par ouvrir les yeux. Déjà, faites appel aux professionnels pour vider vos fosses et/ou latrines. Par ailleurs, demandez au vidangeur où il va verser vos boues après les avoir vidées.

CacaScadeuse

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *