Gratuité des soins de santé : Près de 70 millions de prestations offertes

142 0

Le ministère de la santé a tenu la 6e rencontre du bilan de la gratuité des soins au profit des femmes enceintes et des enfants de moins de cinq ans. Cette rencontre a eu lieu le vendredi 9 octobre 2020 à Ouagadougou.

Le ministère de la santé a tenu une rencontre ce vendredi 9 octobre 2020 à Ouagadougou. L’objectif est de faire le 6e bilan de la mise en œuvre de la gratuité des soins aux femmes enceintes et aux enfants de moins de cinq ans.

L’opération a débuté le 02 avril 2016 dans le Centre, les Hauts-Bassins et le Sahel, et a été élargie dès le mois de juin dans toutes les régions du territoire national. «Les agents de santé ont offert gratuitement près de 70 millions de prestations pour un coût d’environ 120 milliards de FCFA », selon le ministre de la santé, Claudine Lougué.

Elle confie que l’Etat, en prenant cette charge financière à la place des familles, contribue à plus d’un titre à l’amélioration de l’état de santé de la population, à la préservation d’une partie des revenus des ménages destinés à la santé, et à une meilleure santé financière des formations sanitaires en intervenant comme tiers payant.

Pour la mise en œuvre de ce projet, le secrétariat technique chargé de la couverture sanitaire universelle, docteur Pierre Yameogo retient que des acquis ont été engrangés car cette politique a accru les fréquentations des centres santé sur tout le territoire national.

Cependant, « il y a des difficultés qui sont inhérentes à la disponibilité des biens et services » révèle, Dr Pierre Yaméogo. C’est, entre autres, l’indisponibilité des médicaments et les consommable médicaux.

Cinq biens et services sont offerts gratuitement dans le centre de santé. Il  y a d’abord, la consultation, les actes d’intervention. Ensuite, les examens (radios, examens de sang les explorations fonctionnelles), les frais d’hospitalisations, puis les médicaments et les consommables médicaux et le cinquième et dernier entrant dans la gratuité sont les frais d’évacuations.

En termes de perspectives, après la mise en œuvre de la gratuité des soins au profit des femmes enceintes et des enfants de moins de cinq ans, le secrétariat technique chargé de la couverture sanitaire universelle pense qu’il faut élargir le panier de soins défini pour inclure les cancers. « Le dépistage et le traitement du cancer, surtout le cancer de sein et du cancer du col de l’utérus, coûtent extrêmement cher.  Souvent, on a besoin d’évacuer les victimes de ces cancers à l’extérieur », a-t-il affirmé. Pour ce qui concerne les personnes vivant avec le VIH/SIDA qui déboursent de l’argent pour certains médicament et examens qui ne sont pas gratuits, le processus est en réflexion, selon le Dr Pièrre Yameogo.

Mariam NIGNAN (Stagiaire)

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *