Burkina Faso : Le Lycée de l’alliance chrétienne souffle ses 20 bougies

62 0

Voici maintenant 20 années que le Lycée de l’alliance chrétienne (LAC) œuvre pour la promotion d’une éducation de qualité. A cet effet, le lycée a célébré ses 20 ans d’existence de samedi 10 octobre 2020, dans l’arrondissement n°9 de Ouagadougou, au quartier Kamboinsin.

Créé en Octobre 2000, le Lycée de l’alliance chrétienne (LAC) est un établissement qui s’est donné pour mission d’assurer la bonne éducation des enfants au Burkina Faso. Vingt ans au service de l’éducation au Burkina Faso, cette cérémonie a été l’occasion de faire une pause et de regarder dans le rétroviseur pour faire le bilan et élaborer des perspectives pour les années à venir.

Cette cérémonie était placée sur le patronage du président de l’Assemblée nationale Alassane Bala Sakandé et sous la présidence du ministre de l’Education nationale, de l’alphabétisation et de la Promotion des langues nationales (MENAPLN), Stanislas Ouaro. Ils se sont tous fait représenter pour des raisons de calendrier. La cérémonie a été marquée par des remises de prix et des encouragements. En plus de cela, un bilan des 20 ans a été fait et des perspectives envisagées.

Pour ce qui est du bilan, les responsables de l’établissement s’en réjouissent. « Le bilan que l’on peut faire, je dirai, est un bilan globalement satisfaisant, qui nous réjouit et qui nous encourage à aller de l’avant. Je pense que les résultats obtenus permettent de constater à travers un certain nombre de prix que le LAC figure aujourd’hui parmi les meilleurs établissements du Burkina Faso. Nous pouvons donc dire que le bilan est globalement satisfaisant », a laissé entendre le directeur du LAC, Dossouro Jonas Sanou.

« Notre secret, c’est Dieu »

Ce bilan « satisfaisant », s’explique par les résultats qui sont entre autres un double prix du cercle de l’excellence en 2018, c’est-à-dire 2e meilleur établissement privé du Burkina Faso au post primaire, et 3e meilleur établissement privé au secondaire. A ce prix s’ajoutent ceux du 1er concours national de lettre avec ‘’La poste’’ en 2018 et 2019, le prix du concours de mathématiques en Tle D avec l’Association pour la Promotion des Mathématiques (APROMATHS) en 2018, et bien d’autres.

En plus des cela, aux examens de l’année scolaire 2019-2020, le LAC a fait un taux de 100% au BEPC et 97,4% au Baccalauréat, a énuméré le président de l’alliance chrétienne du district de Ouagadougou, le Pasteur Georges Dao, parrain de la cérémonie.

Il faut noter que ces résultats ont été engrangés, selon les responsables du lycée, grâce au dynamisme et au travail du corps professoral et aussi des élèves. Pour cette année scolaire 2020-2021, le lycée compte au total 1860 élèves avec 29 salles de classe. Au-delà de ses acteurs, l’acteur principal selon le Directeur, « c’est Dieu ». « Notre secret c’est le fait que nous avons Dieu comme appui et comme refuge et tant que nous continuons dans cette lancée, nous pensons que le meilleur reste à venir» a ajouté Dossouro Jonas Sanou.

Le bilan est satisfaisant certes, mais il y a encore du chemin à faire d’après le Directeur. Les défis à relever sont entre autres de travailler à renforcer les acquis, renforcer le niveau actuel des élèves et aussi essayer de voir ce qu’on peut engranger de plus pour relever le l’excellence au sein de l’établissement.

Le représentant du ministre Ouaro, Alphonse Kéita, a laissé transparaitre sa fierté à l’égard du LAC. « Aujourd’hui, c’est une fierté pour nous de pouvoir compter le LAC parmi nos établissements qui ont su se distinguer non seulement  par le respect des cahiers de charges depuis son ouverture en l’an 2000, mais aussi par la discipline et la recherche de l’excellence ; en témoignent les multiples distinctions qu’il a reçues », a indiqué Alphonse Kéita.

Zalissa SAVADOGO (Stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *