Assassinat de Thomas Sankara : « 33 ans c’est suffisant pour que la lumière soit faite »

275 0

Le Balai citoyen a organisé ce mercredi 14 octobre 2020, une conférence de presse dans le cadre de la commémoration de l’assassinat du capitaine Thomas Sankara le 15 octobre 1987.

A cette occasion, deux points essentiels  ont été traités. Il s’agit de l’évolution du dossier judiciaire relatif à l’assassinat de Thomas Sankara et de l’institution d’une bourse doctorale Thomas Sankara.

Concernant donc l’évolution du dossier judiciaire, le porte-parole du mouvement Balai Citoyen, Eric Kinda a rappelé que c’est en 1997 qu’une plainte contre X a été déposée pour assassinat du C président Thomas Sankara.  Pour lui, « en évoquant cet acte hautement historique et mémorable, nos pensées vont spécialement à la mémoire de Me N’Kounkou, qui a été celui-là même qui a osé prendre sur lui la responsabilité historique de porter cette plainte. Malheureusement Me N’Kounkou nous a quittés en juillet 2019 au Congo. 23 ans après, le dossier n’a toujours pas abouti ».

De ce fait, le Balai Citoyen exhorte la justice burkinabè, en particulier, le juge d’instruction à plus de célérité. « 33 ans c’est l’âge de Thomas Sankara à sa prise de pouvoir, 33 ans c’est suffisant pour que la lumière soit faite, que ceux qui ont commis cette forfaiture répondent de leurs actes devant la justice. L’espoir que nous avons tous nourri de voir le procès s’ouvrir en 2020 est en train de s’amenuiser »,  a-t-il indiqué.

Le deuxième point abordé est l’institution d’une bourse doctorale Thomas Sankara. L’occasion de la commémoration de ce 33ème anniversaire est belle pour le Balai Citoyen de se réjouir des reconnaissances faites au président Thomas Sankara au Burkina Faso et à travers le monde.

Le porte-parole Eric Kinda a indiqué que les autorités nationales ont baptisé l’Université Ouaga2 du nom du président Thomas Sankara en juillet 2020. Le balai citoyen tient donc à saluer cette décision gouvernementale qui vient reconnaître à sa juste valeur les énormes efforts déployés par le président Sankara pour le rayonnement de l’éducation, la recherche et la culture.

Toujours au plan national, l’initiative du mémorial en l’honneur du président Thomas Sankara dont le balai citoyen est partie prenante suit son bonhomme de chemin avec l’érection cette année de la statue du président Sankara sur le lieu  de son assassinat. Ce lieu est aujourd’hui le lieu le plus visité au Burkina Faso, en seulement quelques mois.

Le Balai Citoyen se dit fier de ces différentes reconnaissances à l’endroit du Premier Cibal. Cependant, l’ultime hommage que le Burkina et le monde souhaitent pour ce grand homme est la Vérité et la Justice sur son assassinat, a-t-il expliqué. C’est pourquoi Eric Kinda a lancé un appel à la mobilisation continue du peuple pour réclamer la vérité et la justice sur son assassinat.

Latifatou PAFADNAM (stagiaire)

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Ziga II : Promesse tenue

Posté par - 15 mars 2017 0
Chose promise, chose due. L’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) avait décidé au regard de la forte demande…

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *