Gestion des projets au Burkina : Un nouvel outil pour le suivi des fonds

166 0

Au Burkina Faso,  de nombreuses réalisations (sociales, éducatives, économiques et sportives) sont  quelquefois  le fruit de projets, cofinancés et conduits par des partenaires. Afin de s’assurer d’une bonne gestion des fonds injectés dans le cadre de ces projets, le « Pays des Hommes intègres » s’est doté d’un nouvel outil. Il s’agit du Système Intégré de Gestion des Financements Extérieurs au Burkina Faso (SIGFE), développé grâce à l’appui financier de la coopération financière allemande KFW.

Le SIGFE  est un logiciel de suivi des fonds qui a pour objectif de moderniser le processus d’exécution des projets. De façon pratique, il va créer un espace d’échange entre le Burkina Faso et les partenaires techniques et financiers intervenant dans un projet. À terme, le nouvel outil va apporter une amélioration de la contribution financière, en permettant à toutes les parties prenantes, de suivre le statut et l’évolution des projets.

Le logiciel offrira, une nouvelle manière de financer les projets avec une implication du Burkina Faso. Il permettra aussi de traiter les demandes en ligne, à travers son espace partagé. C’est une réforme majeure qui allège les processus. Jusque-là, la pratique consistait à laisser le contrôle des  dépenses aux partenaires à travers un paiement direct au prestataire ou des procédures d’avis de non objection. Cette manière de procéder est non seulement lourde mais prive le Burkina d’informations sur les projets. Une situation qui constitue un véritable défi au moment de la planification budgétaire car le pays ne dispose pas d’une transparence et d’une clarté complètes sur les dépenses réelles et prévues.

Conçu dans un système open source, Le SIGFE  est un logiciel sécurisé,  basé sur une blockchain privée et qui fournit une base de données inviolable. Il offre également la possibilité aux partenaires d’apporter des nouvelles fonctionnalités tout en garantissant sa fiabilité.

Avec cette manière de procéder, le « Pays des Hommes intègres » aura un regard sur tout le processus d’exécution du projet. À moyen terme, les partenaires devraient être encouragés, à transférer les fonds directement dans le budget public du Burkina.

Burkina 24            

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *