Assassinat du Capitaine Thomas Sankara : L’hommage de Roch Kaboré

229 0

Le président du Faso a procédé à un dépôt de gerbes au mémorial Thomas Sankara, ce 15 octobre 2020. Une manière pour lui de saluer la mémoire du père de la révolution. 

Il y a 33 ans jour pour jour, le capitaine Thomas Sankara perdait la vie. En cette date douloureuse, le « Pays des Hommes intègres » a célébré l’homme au lieu même où il est tombé. Et pour ses anciens compagnons de lutte, ce sont des souvenirs douloureux que suscite un tel cérémonial en ce lieu symbolique.

Un symbolisme accentué avec la présence du chef de l’État, Roch Kaboré. « Votre présence témoigne de l’importance que vous accordez à la mémoire de Thomas Sankara », a déclaré Luc Damiba, le secrétaire général  du comité international du mémorial Thomas Sankara. Et pour le président du Faso, sa présence est un acte normal afin de rendre hommage à ce « digne fils qui a conduit le Burkina et marqué l’histoire de son pays ».

Sur le dossier de l’affaire qui est en justice, le comité s’est réjoui des acquis engrangés. Cependant, « nous demandons à la justice de se hâter ». Un peu plus tôt dans la journée, le Premier ministre  expliquait lors de l’inauguration de l’université Thomas Sankara  que « le temps de la justice n’est pas celui du justiciable ». Pour lui, la justice fait son travail. Même si la question du jugement est impérative, le chef du gouvernement préconise de laisser le temps à la justice.

Le “Pays des Hommes intègres” a célébré son héros

Thomas Sankara, un héros mondial

Revenant sur le combat du Capitaine Thomas Sankara, Roch Marc Christian Kaboré a salué la clairvoyance de ce Grand homme. « Il a compris que sans une indépendance véritable, il est difficile pour les pays africains de s’en sortir », a-t-il indiqué. Pour arriver aux résultats auxquels le Capitaine Thomas Sankara aspirait, il y a des « sacrifices à consentir » et le chef de l’État l’a reconnu.

Avec seulement 4 ans passés aux commandes, le Capitaine Thomas Isidore Noël Sankara a fait d’énormes progrès. Des progrès que bon nombre de Burkinabè reconnaissent comme les plus remarquables et les plus importants dans l’histoire des régimes au Burkina. « Les héros, on ne peut jamais effacer leurs noms. Ils sont toujours présents dans le cœur et dans l’esprit des peuples », a ajouté le président du Faso.

33 ans après sa disparition, tout le monde concède que Thomas Sankara est un héros mondial. D’où la nécessité de maintenir et développer le mémorial Thomas Sankara. Selon le chef de l’État, c’est « un lieu d’informations » sur le travail et la philosophie du père de la révolution.

Basile SAMA

Burkina 24

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *