Côte d’Ivoire : L’opposition appelle à un « boycott actif » de la présidentielle

186 0

Les opposants Henri Konan Bédié et Pascal Affi N’Guessan, respectivement présidents du Pdci-Rda et du Fpi ont délibérément décidé de ne pas y participer, ont animé une conférence de presse conjointe ce jeudi 15 Octobre 2020 au cours de laquelle ils demandaient à leurs militants de s’opposer à la tenue de ce scrutin par des actions tangibles d’où « le boycott actif ».

L’on pourrait dire que l’opposition ivoirienne monte progressivement en puissance en termes de consigne ferme donnée à ses militants car depuis l’appel à la désobéissance civile, certains observateurs et les tenants du pouvoir d’Abidjan estiment qu’il s’agit d’un verbiage creux,  nul et de nul effet. Pour cette fois, Henri Konan Bédié du PDCI-RDA et Pascal Affi N’Guessan du FPI au nom de l’opposition ivoirienne ont laissé un mot d’ordre clair qui est d’« empêcher la tenue de toute opération liée au scrutin et de mettre en application le mot d’ordre du boycott actif ».

« Nous ne sommes pas du tout concernés par le processus électoral en cours, ce processus électoral est illégal parce qu’il ne répond nullement à aucun critère international (…) Nos militants, comme les électeurs ivoiriens, doivent s’abstenir d’y participer, tant en ce qui concerne la distribution des cartes électorales, qu’en ce qui concerne la campagne électorale », a-t-il tranché  ce jeudi 15 octobre  2020 à la résidence du président Bédié à Cocody, Abidjan, Côte d’Ivoire.

Poursuivant face à la presse, le patron du FPI a appelé à « faire barrage à ce coup d’État électoral que le président Ouattara s’apprête à commettre ». Il a par ailleurs invité tous les militants de l’opposition « à empêcher la tenue de toute opération liée au scrutin et à mettre en application le mot d’ordre du boycott actif par tous les moyens légaux à leur disposition ». Pour lui, il devrait s’agir de mettre la pression sur Alassane Ouattara pour le contraindre à des discussions avec l’opposition.

Le président du PDCI-RDA s’exprimera quant à lui ce vendredi 16 Octobre 2020 à une conférence de presse de l’opposition au siège de son parti.

Les retraits des candidats Henri Konan Bédié et Pascal Affi N’Guessan du processus électoral fragilise la crédibilité de la présidentielle du 31 Octobre 2020. Il ne reste plus que le candidat de l’opposition Kouadio Konan Bertin dit KKB et le président sortant Alassane Ouattara qui file inéluctablement vers un troisième sacre fortement contesté par l’opposition.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *