Université Joseph Ki-Zerbo : Estelle Nassouri/Koné, docteur en mathématiques

275 0

Après quatre ans de travail, Estelle Nassouri a soutenu  sa thèse de doctorat en mathématiques ce 17 octobre 2020 à Ouagadougou. Elle a obtenu son  doctorat  avec la mention très honorable.

 Spécialisée en analyse (équations et dérivés), Estelle Nassouri a travaillé sur deux sujets notamment, « Études de modèles de formation de tas de sable et équations aux dérivées partielles non linéaires sous des conditions assez générales » et les « problèmes elliptiques ».

Estelle Nassouri a obtenu la mention honorable.  Le président du jury, Pr Amidou Touré, a justifié cette mention par la qualité du travail qu’il a qualifié de riche et de très varié. Les résultats, a-t-il poursuivi, sont d’importance scientifique mathématique  à la fois théorique et numérique.

« Ce sont des études théoriques à l’assimilation numérique. C’est rare que dans les thèses, on en trouve cette densité de travail »,  a-t-il affirmé.

Il a également fait savoir que les recherches du docteur Estelle Nassouri apportent de nouvelles connaissances dans le domaine de tas de sable qui présupposent dans l’évolution de l’étude de processus de formation de dunes de sable. « C’est assez important pour la connaissance des phénomènes physiques et naturels », a-t-il souligné.

Pour le Pr Stanislas Ouaro, directeur de thèse, il s’est dit réjoui et  a fait savoir que c’est le résultat  de nuits blanches, de doute pour l’étudiante et l’encadreur. Selon lui, ce qui est important avec ce travail c’est la démarche de vouloir comprendre le phénomène de formulation de tas de sable et simuler sur le plan pratique pour voir comment se constitue ce phénomène.

Pr Ouaro admet que cette thèse sur le tas de sable qui provoque des dunes peut aider le Burkina Faso à protéger son environnement et ses cultures. « C’est quelque chose de très important et qui montre l’utilité des mathématiques dans ces domaines »,  a-t-il dit.

Estelle Nassouri s’est dite contente. Elle a expliqué le tas de sable s’applique au volet environnemental, surtout en corrélation avec la désertification et le volet industriel.

Les problèmes elliptiques, a-t-elle dit, s’appliquent dans le domaine de la mécanique des fluides, de l’acoustique et le traitement d’images.

Les membres du jury ont recommandé au docteur Nassouri de poursuivre dans cette dynamique.

Willy SAGBE

Burkina 24

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *