FORMATION PROFESSIONNELLE ET EMPLOYABILITE CHEZ SITARAIL

165 0

Centres de formation professionnelle

Depuis son avènement, en 1995, SITARAIL dispose de 2 centres de formation professionnelle : l’un à Abidjan et à l’autre à Bobo Dioulasso.

Missions

-Déployer la politique formation.

-Assurer la formation initiale et continue du personnel, de même que la pérennité des compétences des métiers ferroviaires.

-Organiser la sélection des candidats et les examens de fin de formation.

-Assurer le suivi des partenariats avec les grandes écoles et des autres centres de formation.

Activités

Les centres de formation de SITARAIL assurent la formation aux métiers de l’exploitation, de la maintenance du matériel et des infrastructures ferroviaires. Ils jouent également un rôle de conseil dans l’industrie ferroviaire par l’accompagnement d’autres filiales du rail et partenaires dans l’éducation ferroviaire : le Centre de Formation de SITARAIL à Abidjan est membre du groupe de travail de la branche professionnelle « Transport et Logistique en Côte d’Ivoire » orientée vers l’adéquation formation-emploi et la construction d’une passerelle entre la formation initiale et l’employabilité à travers le répertoire des métiers et les curricula.

??

Les centres de formation professionnelle de SITARAIL ont formé, de 2016 à nos jours, 3 052 collaborateurs pour 180 913 heures de formation, aux métiers ferroviaires et aussi au recyclage d’agents issus de toutes les directions techniques ou administratives. Sous-traitants et partenaires du chemin de fer sont également bénéficiaires des enseignements de ces centres de formation professionnelle.

Certificats délivrés :

Traction : Brevet MT 80 a/Brevet MT80 b/ Chef de traction.

Infrastructures ferroviaires : Certificats aux fonctions de chefs de district, de brigade et de canton.

Exploitation : Brevet de sécurité.

Infrastructures

6 salles de cours équipées et climatisées, 1 bibliothèque7, bureaux et des dortoirs d’une capacité d’accueil de 78 étudiants

Employabilité

Les formations dispensées par les centres de formation de SITARAIL ont un impact direct sur l’employabilité des jeunes burkinabè, notamment dans le secteur ferroviaire, avec le recrutement de 17 chefs de brigade, 30 aide-conducteurs et de 28 aiguilleurs, formés de 2016 à 2020.

 

Perspectives

A court terme : continuer à développer les compétences de nos ressources humaines, redynamiser les partenariats avec des plans d’actions et des suivis périodiques ;

A moyen et long termes : réaliser dans les règles de l’art, les travaux du Programme de Renouvellement des Infrastructures (PRI) avec un personnel compétent, contribuer à la mise en place du Système de Management de la Sécurité, augmenter le nombre de formations à distance, étoffer le catalogue de formations, labelliser le processus de formation et exporter l’expertise de SITARAIL vers les autres réseaux ferroviaires de la sous-région.

L’Ecole supérieure des métiers ferroviaires (ESMF)

Création en Févier 2016 de l’ESMF à Bobo-Dioulasso par et sous contrôle total de SITARAIL qui souhaitait disposer d’une école supérieure d’apprentissage permettant de donner une instruction générale et technique poussée. Cette Ecole forme aux métiers de l’exploitation, du matériel et de la traction, de la voie et des infrastructures.

L’ESMF s’étend sur près de 9000 m2 et comprend 3 salles de classe et 3 bureaux et un terrain de jeux. Elle a accueilli dès sa création, 108 étudiants avec un taux de succès de 90%. De 28 étudiants formés en 2016, l’effectif a atteint aujourd’hui 50 étudiants qui sont en cours de recrutement pour la 6ème promotion de 2020-2021.

L’ESMF compte 23 enseignants (internes et externes) et est dirigée par des cheminots nationaux et un professeur d’université.

L’Ecole dispense, outre des cours de culture générale en lien avec le métier, un enseignement spécialisé au niveau de ses 3 filières : Exploitation, Matériel et traction, Voie et bâtiments. 

Pour la Direction générale de SITARAIL, l’ESMF constitue un vivrier dans lequel elle peut puiser pour assurer la relève qui, appliquant judicieusement l’enseignement reçu, donnera au réseau du sang neuf.

Employabilité :

Sur les 3 promotions ayant terminé leur cycle depuis la création de l’ESMF en 2016, SITARAIL a recruté 18 étudiants ressortissants du Burkina Faso, sur un total de 30, soit un taux de 58%.

Projets ESMF 

L’école, qui accorde une grande importance à la promotion du genre, est un label en matière de formation ferroviaire en Afrique sub-saharienne, classée dans la catégorie « Bonne école » par le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation technologique du Burkina Faso. Son expertise est ouverte à la sous-région et elle a en projet d’ouvrir un cycle licence.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *