Li Jian visite le Musée Rayimi de Issouka

209 0

Son Excellence LI JIAN, Ambassadeur de la République Populaire de Chine auprès du Burkina Faso est venu visiter le Musée Rayimi et présenter ses amitiés à toute l’équipe qui anime cet espace culturel dans la troisième ville du Burkina Faso. C’était dans l’après-midi du samedi 17 octobre 2020. 

Il est 14h.00 quand le véhicule du corps diplomatique avec à son bord son Excellence LI JIAN Ambassadeur de la République Populaire de Chine s’immobile devant le parvis du Palais de Maasmè.  Présent à Koudougou pour patronner la coupe du Maire, son Excellence a mis à profit son séjour pour découvrir une des merveilles touristiques de la ville : le Musée de Maasmè.  Il était accompagné de Madame Liu YI, chargée des affaires culturelles auprès de l’Ambassade.

Accueilli à son arrivée par le directeur du Musée RAYIMI  Monsieur Patrick ROSSI, entouré de personnalités

Comme l’ancien Maire de la ville, Monsieur Marcelin YAMEOGO, le chef traditionnel chargé des affaires étrangères de la chefferie d’Issouka et de Monsieur Yly Tiraogo Maxime, l’initiateur et l’animateur du Salon du livre africain de Koudougou  (SLAK)  qui se tiendra du 29 au 1er octobre dans les jardins de Maasmè. Tous entourés d’une forte équipe d’animateurs du Musée.

La visite a commencé par le Palais, ses différentes salles traditionnelles. Patrick ROSSI avec sa grande connaissance et son amour du métier a guidé son grand hôte avec des explications qui retenaient toute l’attention du visiteur du jour.

De la salle d’audience en passant par la salle des rois, la salle des mots perdus, la terrasse encadrée par ses statues géantes en béton qui retracent la vie des habitants de Koudougou et partant du Burkina : la famille, les agriculteurs, les éleveurs, les artisans de paix comme feu le père de Norbert ZONGO forgeron d’Issouka en son temps, les croyants etc. On y trouve aussi la bibliothèque pour les besoins des élèves et des étudiants. Puis Monsieur JIAN est conduit à la Place Naaba Boolgo où se tiennent chaque années la fête des ancêtres, le Nabaasga.

Ils arrivent au Musée ; A l’entrée, l’Ambassadeur est invité à saluer les drapeaux dont celui de la Chine, son Pays. On lit l’émotion sur son visage. Il hôte sa casquette et comme il se doit s’incline pour marquer le salut au grand symbole du pays qu’il représente au Burkina. Ce drapeau l’attendait avec les autres en flottant paisiblement dans le vent de Issouka.

Ce sont des symboles de citoyenneté auxquels Naaba Saaga1er, maitre des lieux y attache du prix et invite tous les visiteurs à un salut et un respect tout spécial. Après ce rituel ; l’Ambassadeur y fit tout le tour en montrant tout son intérêt pour les objets et les différents endroits. Il posait beaucoup de question et recevait les réponses appropriées auprès de qui de droit.

Le dernier acte de la visite fut une remise de cadeau car l’Ambassadeur est venu les mains chargées de matériel pour appuyer la Fondation RAYIMI dans sa lutte contre le COVID 19 dans la ville de Koudougou. Un don de matériels de protection et de prévention, composé de 5000 masques médicaux à usage unique, 5000 gants médicaux à usage unique et 10 thermomètres infrarouges. En réponse, Monsieur ROSSI a chaleureusement exprimé la reconnaissance de la Fondation et de Naaba Saaga 1er retenu, en remettant un cadeau symbolique à son Excellence. Il a profité de l’occasion pour exprimer quelques doléances comme l’acquisition de matériel informatique pour la Bibliothèque et la gestion numérique du Musée RAYIMI. Cela en attendant qu’un plan de partenariat soit envisagé entre l’Ambassade de Chine et la Fondation RAYIMI.

Répondant aux questions du service de Communication de la Fondation, son excellence a dit ceci : le Musée RAYIMI et le Palais de Maasmè d’Issouka de Naaba Saaga 1er ont une réputation régionale, nationale et même internationale. C’est pourquoi j’ai voulu cette visite qui me permet de connaître un peu plus l’histoire et notamment les valeurs traditionnelles vécues toujours au sein de ce Musée. Je suis aussi très content de voir le drapeau de mon pays ici à Issouka.

Cela m’honore beaucoup et honore mon pays la Chine.  Ce symbole indique aussi une amitié et une solidarité entre la Chine et le Burkina. Cette relation va encore être plus renforcée à travers tout genre d’échanges culturels, économiques, commerciaux et surtout par des échanges approfondis a conclu le diplomate.

Invité par Monsieur ROSSI à revenir pour une visite pendant laquelle tous les honneurs traditionnels du terroir lui seront manifestés, Monsieur JIAN réponds en ces termes. Je reviendrai ici avec des visiteurs Chinois pour leur faire découvrir Koudougou, le Palais, le Musée.

Avant de quitter les lieux après 1 heure et 10 minutes d’horloge ; Monsieur l’Ambassadeur a écrit dans le livre d’or des lieux, ces trois phrases :

C’est ici on connait l’histoire d’un peuple vaillant, laborieux et intègre,

C’est ici on reconstitue une vie originale d’un Koudougou riche de l’histoire intéressante,

C’est ici on découvre les valeurs qu’on doit travailler pour toutes les générations,

Sébastien OUEDRAOGO

Chargé de Communication de la Fondation RAYIMI



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *