Journée internationale de la femme rurale à Banfora : Plus de 45 millions de FCFA en matériel pour la résilience

224 0

La Ministre de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire Laurence Marshall Ilboudo a célébré la Journée internationale de la femme rurale à Banfora le jeudi 15 octobre 2020. A cette 23ème édition placée sous le sceau de la résilience, la ministre de tutelle a remis des bons de matériels et d’intrants de plus de 45 millions de F CFA aux femmes.

« 150 millions de personnes pourraient être nourries dans le monde avec l’accompagnement adéquat des femmes rurales, selon la FAO», a rappelé la Secrétaire générale du collège des femmes de la Confédération paysanne du Faso (CPF) Lydie Tapsoba. Elle  déplore la dégradation des conditions de vie des femmes rurales dans un contexte de nombreuses crises.

Une situation qui aux dires de la Ministre de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire Laurence Marshall Ilboudo constitue une préoccupation majeure pour le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré. D’où le choix du thème : «  Quelles stratégies de résilience des femmes rurales dans un contexte d’insécurité, de changement climatique et de Covid19 ? ».

Et c’est justement dans l’objectif d’armer l’autre moitié du ciel pour leur résilience que la Ministre de Marshall Ilboudo  a remis un bon d’enlèvement de lot de matériels agricoles estimé à 40 millions de francs CFA. A cela s’ajoute un autre don reçu du Ministère de l’agriculture et des aménagements hydrauliques, celui-ci est composé d’un lot de matériel d’une valeur de 5 500 000 francs CFA. Constitué trois tonnes d’aliments de bétail, l’autre don  remis aux femmes  provient de la générosité du Ministères des ressources animales et halieutiques.

Les mesures gouvernementales

Tout en remerciant les donateurs, la Secrétaire générale du collège des femmes de la CPF Lydie Tapsoba est revenue sur la question de l’accès des femmes aux ressources. A l’en croire, les femmes qui assurent plus de 63% des activités de productions agricoles selon l’INSD ne bénéficient que de 4,3% des revenus agricoles. La même source chiffre à 7%, le taux d’agricultrices possédant des terres au Burkina Faso.

Et la Ministre de la femme Marshall Ilboudo de revenir sur « les actions entreprises par le Chef de l’Etat pour la pleine participation des femmes rurales au développement ». Il s’agit, entre autres, de la création de la Banque agricole, du Fonds de développement agricole,  de l’opérationnalisation du Cash transfert (un budget de 1 221 240 000 francs CFA  au profit de 20 000 vendeuses de produits maraichers à raison d’une enveloppe de 20 000 F CFA par mois pendant trois mois) et de l’assurance agricole. En termes de perspectives, elle a promis que le gouvernement va consentir des efforts supplémentaires pour l’accès sécurisé des femmes à la terre.

La Journée internationale de la femme rurale est née de la 4ème Conférence internationale des femmes de Beijing en 1995 pour mettre en exergue la contribution souvent méconnue de la femme rurale. Au Burkina Faso, cette 23ème édition intervient dans un contexte sécuritaire ayant causé le déplacement de 553.853 femmes rurales selon la ministre de la femme.

Aminata SANOU

Correspondante de Burkina 24 à Bobo-Dioulasso     



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *