Burkina : La Fédération nationale des tisseuses du Burkina fait le bilan de l’année

184 0

Le ministre de l’artisanat a reçu la fédération nationale des tisseuses du Burkina Faso (FENATIC-BF), à l’occasion de la journée de plaidoyer et de reconnaissance ce mercredi 21 octobre 2020 à Ouagadougou.

Les femmes tisseuses venues des 13 régions du Burkina Faso, après avoir été reçues en audience par le président du Burkina Faso, ont organisé leur journée de plaidoyer. Occasion pour elles de faire le bilan de cette année, de s’appesantir sur les acquis et de demander l’accompagnement du gouvernement à leur endroit.

Justine Kafando, présidente de  la FENATIC, a expliqué que cette association a pour but de mieux organiser l’ensemble des tisseuses du Burkina Faso, de répondre de façon efficace et efficiente à la demande de la clientèle, à cette noble initiative du gouvernement burkinabè sur la promotion du Faso Dafani et contribuer au développement économique et culturel du Burkina Faso.

Pour l’ensemble des femmes tisseuses venues des 13 régions du Burkina Faso, même si des acquis ont été engrangés, il y a encore des efforts à faire pour arriver à l’autonomisation totale des femmes tisseuses. Au compte des besoins, la FENATIC  a exprimé ses besoins en ces termes, « nous sollicitons le maintien du dynamisme pour la promotion du Faso Dafani. Nous sollicitons le renforcement des capacités par des formations qui serviront de relais dans les 13 régions. Nous sollicitons la facilitation des crédits pour renforcer nos activités ».

La satisfaction est grande mais l’attente demeure pour la réalisation de leur plaidoyer

Par ailleurs, le ministre du commerce Harouna Kaboré, qui était l’hôte de cette journée de plaidoyer de la FENATIC, a expliqué que la rencontre a permis d’évaluer les politiques qui ont été mises en place pour accompagner ce secteur et dans la même logique, d’envisager le futur.

« C’est une activité qui nous a permis de faire le point de tout ce qui a été fait jusque-là et de regarder comment est-ce qu’on peut améliorer tout ce qu’on a fait jusque-là et bien entendu annoncer ensemble les nouvelles possibilités », a-t-il expliqué. 

Du reste, la présidente de la fédération nationale des tisseuses du Burkina Faso tout en réitérant  sa reconnaissance envers le gouvernement a affirmé être en attente pour la réalisation du plaidoyer posée à la table du gouvernement par le biais du ministre du commerce.

Corine GUISSOU (stagiaire)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

REMERCIEMENTS ET FAIRE-PART

Posté par - 7 août 2017 0
REMERCIEMENTS ET FAIRE-PART La grande famille TIBIRI à Pouy, Les familles alliées : Koné, Kiemtoré, Taro, Dakuo, Ouattara, Coulibaly, à Pouy,…

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *