Education nationale : Vers une déconcentration du fonds CAST

190 0

Le Ministère de l’éducation nationale et de la promotion des langues nationales (MENAPLN) organise la rencontre annuelle de ses gestionnaires du 19 au 23 octobre 2020 à Bobo-Dioulasso. C’est un cadre d’échanges et de partage d’expériences pour une gestion vertueuse des ressources allouées au ministère.

Cette rencontre annuelle des gestionnaires de comptes et autres acteurs intervenant dans le processus de la dépense publique au sein du Ministère de l’éducation nationale et de la promotion des langues nationales (MENAPLN) intervient avec beaucoup d’innovations. Notamment la délégation des fonds alloués à la prise en charge des bourses scolaires aux structures déconcentrées à partir de cette année académique.

A cela s’ajoute l’entreprise d’actions en cours  pour déconcentrer également les fonds du Compte d’affectation spéciale du trésor (CAST). « Nous sommes en train de travailler à déléguer les ressources CAST au niveau déconcentré », explique le Directeur des affaires financières (DAF) du MENAPLN Sékouba Traoré. Pour lui ce cadre d’échanges et de partage d’expériences permet d’évaluer la situation de la gestion financière.

Un taux de performance de 90%

En plus des innovations constatées, la rencontre précédente a contribué à améliorer la gestion financière au sein du département. « L’année passée, quand on s’est retrouvé, il y avait un grand mal, c’est-à-dire la remontée tardive des pièces justificatives. Quand nous avons échangé sur ce volet, les uns et les autres ont compris qu’il y a une meilleure façon de faire. Aujourd’hui, on constate qu’il y a une nette amélioration », confie le DAF.

Une amélioration de performance qu’il chiffre au taux de 90% de réalisation. Cet exploit s’explique par la réduction du taux de rejet des dossiers par les services du contrôle financier. Le rejet de dossier provoque la non-exécution des projets de développement y afférents.

500 milliards de F CFA pour cette année

Le MENAPLN est chargé de la gestion d’une grosse enveloppe budgétaire composée du fonds CAST (budget regroupant les financements des Partenaires techniques et financiers) et du Budget général.

Le fonds CAST bénéficie du report de solde contrairement au budget général. Cette année, le Budget général selon le Directeur de l’administration des finances est estimé à 500 milliards de F CFA. D’où la nécessité de pérenniser les rencontres annuelles pour son utilisation vertueuse.

Aminata SANOU

Correspondante de Burkina 24 à Bobo-Dioulasso



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *