Personnes handicapées de Manga

Inclusion des personnes handicapées : Laurence Ilboudo échange avec les acteurs de la région du Centre-Sud

184 0

Les personnes handicapées de la région du Centre-sud ont rencontré leur ministre de tutelle, Laurence Ilboudo. C’était une occasion pour elles de faire des propositions pour l’inclusion des personnes handicapées. C’était ce mercredi 21 octobre 2020 à Manga.

Face à leur ministre de tutelle, la coordination régionale des personnes handicapées de la région du Centre-Sud a exposé ses difficultés. Les personnes handicapées de la région ont reconnu les efforts du gouvernement pour leur insertion socio-économique.

« Nous avons noté avec satisfaction l’appui à la réalisation des micros projets au profit de 2805 personnes handicapées dans la région », a affirmé la porte-parole de la coordination, Esther Congo. Cependant, dans le cadre de l’amélioration de leur condition de vie, les personnes handicapées ont émis des vœux.

Lire également👉 Fada N’Gourma : Laurence Ilboudo échange avec les personnes handicapées

Il s’agit, entre autres, de raccourcir les délais de délivrance de la carte d’invalidité et la prise en compte des personnes handicapées dans le foncier. Egalement, le renforcement des compétences entrepreneuriales et l’octroi des financements sans limitation d’âge ont été exposés au ministre.

Dans ses réponses aux préoccupations formulées, la ministre s’est voulue rassurante mais réaliste quant à la concrétisation de certains points.

Par ailleurs, Laurence Ilboudo a indiqué qu’un système informatique a été mis en place pour raccourcir les délais de délivrance de la carte d’invalidité. En outre, des actions sont en cours pour permettre des infirmiers de délivrer le certificat médical.

Laurence Ilboudo, ministre en charge des personnes handicapées

Aussi, elle a souligné de l’existence du fonds national de solidarité pour venir en aide aux personnes vulnérables.

“Nous disons que la demande est telle que nous ne pouvons donner à tout le monde”

« Ça fait la 12e région et les doléances sont similaires. C’est surtout sur la formation et l’accès aux ressources. Egalement, un espace pour se retrouver et avoir des accès avantageux pour la carte d’invalidité. Je l’ai toujours dit que l’inclusion se veut utiliser les mêmes bâtiments qui existent. Nous allons travailler sur leur adaptation aux personnes handicapées. Concernant l’accès aux ressources, nous avons l’appui aux activités génératrices de revenus. D’autres ne l’ont pas parce que la limitation d’âge est de 55 ans.

Nous disons que la demande est telle que nous ne pouvons donner à tout le monde. Si nous ne limitons pas, on aura du mal à satisfaire aux personnes qui sont un peu jeunes et qui ont besoin d’accompagnement. Nous allons aussi adapter cet accompagnement avec les plus de 55 ans. Voir qu’est-ce qui peut être fait pour eux pour renforcer leurs capacités », a déclaré Laurence Ilboudo, ministre en charge des personnes handicapées.

En rappel, la région du Centre-sud regroupe 10 903 personnes handicapées, selon les résultats du recensement général de la population et de l’habitation de 2006.

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *