Présidentielle au Burkina Faso : Les candidats positionnés sur le bulletin unique

250 0

A la présidentielle du 22 novembre 2020 au Burkina, chaque candidat connait son numéro d’ordre sur le bulletin unique. La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a effectué le tirage au sort pour le positionnement définitif des candidats sur ledit bulletin le vendredi 23 octobre 2020

Après une cérémonie de tirage au sort à l’aide d’une machine de la loterie nationale burkinabè, chacun des treize candidats retenus pour l’élection du président du Faso connait désormais son numéro de positionnement sur la liste définitive de la CENI, techniquement appelée « bulletin unique ».

Newton Ahmed Barry, président de la CENI, a expliqué que c’est la loi burkinabè qui autorise ce processus de tirage au sort. Il a ajouté que c’est en vertu de cette disposition du code électoral dans son article 15 que cette cérémonie a été organisée. « C’est pour cela que nous avons voulu que la cérémonie soit diffusée en direct sur les télévisions et ouverte à tous les candidats pour les besoins de transparence », a-t-il dit.

Pour ce qui est du procédé, Newton Ahmed Barry a fait savoir qu’il consistait pour un premier temps à tirer au sort le sens du positionnement sur le bulletin. 

La deuxième étape était de tirer au sort les candidats et les placer dans le bulletin jusqu’au 13e candidat. Le troisième consistait à ce que chacun des candidats ou son représentant paraphe le bulletin témoin. « Ce bulletin va rester pour la postérité », a-t-il commenté.

Les candidats s’expriment sur leur positionnement

Eddie Komboigo, candidat du CDP, et deuxième sur le bulletin, a apprécié son positionnement car il sera facile, à son avis,  à expliquer aux militants.  Il n’a pas manqué toutefois d’appeler à la transparence et au fair-play. 

Ablassé Ouédraogo, candidat du Faso Autrement et quatrième sur le bulletin, accueille bien aussi  sa position. Il a fait noter que c’est une grâce pour lui d’être à cette cérémonie du tirage au sort. « Vous comprendrez que dans la vie d’un être humain, on ne peut pas vivre ces évènements plusieurs fois. Je pense que pour une population de 25 millions. Dieu vous a désignés pour faire partie des treize candidats pour compétir et devenir le premier des Burkinabè. C’est une grâce », a-t-il reconnu.

Maitre Ambroise Farama, qui a gardé sa troisième position de la liste définitive au bulletin unique, a confié que le chiffre trois est un porte-bonheur.

La CENI annonce le tirage au sort pour les législatives ce samedi 24 octobre 2020.

Willy SAGBE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *