Iamgold Essakane SA : Après l’immersion de dix stagiaires, quatre sont intégrés

293 0

Du 2 janvier 2019 au 1er janvier 2020, avec une prolongation pour certains, la mine d’Iamgold Essakane SA a reçu en stage, dix (10) étudiants de l’Ecole supérieure d’ingénierie de Fada N’Gourma (ESIF). A l’endroit des bénéficiaires de ce programme, Iamgold Essakane SA a organisé, le vendredi 23 octobre 2020 à Ouagadougou, une cérémonie de remise d’attestation.

Après une année d’immersion sur le site de la mine d’Iamgold Essakane SA, les dix étudiants de l’Ecole supérieure d’ingénierie de Fada N’Gourma (ESIF) ont reçu leur parchemin marquant leur fin de stage dans plusieurs départements de la mine. Ce programme pilote avait pour objectif d’offrir aux dix étudiants en génie minier de l’ESIF, un cadre technique leur permettant de mettre en pratique, les connaissances théoriques acquises.

Ainsi, durant leur période de stage, les dix étudiants qui ont bénéficié de ce programme ont été répartis comme suit : deux étudiants en Usine opération, deux en Usine métallurgie, deux en Mine opération, deux en Mine service technique et deux en Mine géologie.

« Un modèle de société responsable, soucieuse de la formation et du transfert de compétences »

Et après cette phase d’immersion qui a couvert la période allant du 2 janvier 2019 au 1er janvier 2020, « avec une prolongation de deux à quatre mois pour certains selon les besoins du département », a précisé Issa Sawadogo, représentant des étudiants, la mine d’Iamgold Essakane a retenu quatre d’entre eux pour emploi.

« J’ai le plaisir de vous annoncer que nous avons retenu quatre éléments. C’est aussi tout l’intérêt de ce programme », a fait savoir Willian Sawadogo, Directeur des Ressources humaines d’Iamgold Essakane SA. En sus des quatre stagiaires, deux autres ont été embauchés par d’autres sociétés minières installées au Burkina Faso, ont aussi informé les responsables d’Iamgold Essakane SA.

Les étudiants, par la voix de Issa Sawadogo, ont exprimé leur « gratitude » d’une part à l’endroit des responsables de l’Ecole supérieure d’ingénierie de Fada N’Gourma (ESIF) pour « les cinq années de formation de qualité » et d’autre part, à la société Iamgold Essakane SA pour avoir donné l’occasion aux dix stagiaires « de vivre cette belle expérience ». « Nous reconnaissons en elle, un modèle de société responsable, soucieuse de la formation et du transfert de compétences aux jeunes diplômés », a indiqué Issa Sawadogo.   

« Nous sortons grandis de ce programme de formation et pétris d’excellence, de savoir, de savoir-faire et de savoir-vivre en milieu professionnel. Nous avons capitalisé des acquis dans des domaines tels que la gestion des résidus miniers, la géotechnique minière, le chargement transport des matériaux, le contrôle des teneurs et la cartographie des terrains en géologie de production, le traitement de minerais et bien d’autres domaines.

Notre formation de base conciliée à ces acquis engrangés, nous rend aptes à exécuter toute tâche qui a trait à la chaine de production minière partout où le besoin se fera sentir, avec professionnalisme et dévouement »

Issa Sawadogo, représentant des étudiants

Pour Mohamed Ourriban, Directeur général d’Iamgold Essakane SA, le programme est à sa première édition, mais rassure-t-il, il sera perpétué. Le programme avec l’ESIF « est un modèle à suivre ». Il faut, a poursuivi Mohamed Ourriban, donner la chance à ces étudiants pour se développer. Pour l’heure, le Directeur général de la mine a apprécié positivement le séjour des dix bénéficiaires du programme.

Vidéo – Mohamed Ourriban « fier du passage » du passage des étudiants à Iamgold Essakane SA

 

Burkina 24

A noter que la cérémonie de remise des attestations aux dix étudiants a connu la participation des premiers responsables de l’Ecole supérieure d’ingénierie de Fada N’Gourma (ESIF), du ministère en charge de l’enseignement supérieur, du ministère en charge des mines, et de la Chambre des mines du Burkina Faso.

A l’unanimité, l’engagement de la mine d’Iamgold Essakane SA pour la formation des jeunes et pour le transfert de compétences a été apprécié et appel a été lancé aux autres sociétés minières pour emboiter le pas.



Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *