Présidentielle en Côte d’Ivoire : Quand Ouattara et Soro se font des promesses de prison …

273 0

Le bras de fer verbal entre Guillaume Soro et Alassane Ouattara continue.

« J’ai lu ce matin qu’il parlait de prison pour le Président Bédié, que le Président Gbagbo devrait rester sage, qu’il ne sera pas amnistié et la perpétuité pour moi. Un Président qui ne connaît même pas les lois de son pays. Perpétuité pour moi. Il n’est pas encore le roi de France … Il n’est pas encore élu pour son mandat indu que déjà il menace de jeter tout le monde en prison», a ironisé Guillaume Soro qui insinue que le chef de l’Etat ivoirien serait un orfèvre de contre-vérités compulsives. Et ce, en ces termes : « Il ne s’en rend même pas compte qu’il serait capable de dire que son père c’est Soundiata Kéita et sa mère Soumangourou Kanté. Non seulement il va tomber , mais il va bien tomber », a-t-il promis.

Guillaume Soro r&pondait ainsi au chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara qui confiait très récemment dans le journal Le Monde que le sort de son ex-collaborateur en exil en France serait déjà scellé. «(Pour Guillaume Soro) ce sera la prison. Il n’y a aucun doute là-dessus. Il mérite la prison à perpétuité pour ce qu’il a fait », faisant allusion entre autres aux mutineries de 2017 pour lesquelles les conclusions de l’enquête l’auraient incriminé.

Le général Bogota, pour ce qui est de son sobriquet dans ses années à la tête de la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d‘Ivoire, (Fesci), très en verbe face à ses partisans de son mouvement Génération et Peuples Solidaire (GPS) le samedi 24 Octobre 2020 dans le 17ème arrondissement à Paris en France, en a profité pour asséner  : « Alassane Ouattara m’a lancé un défi. Allez lui dire que non seulement le défi est parvenu à Guillaume Soro qui accepte de le relever (…). Chers amis c’est moi qui ai dit qu’il n’y aura pas d’élection le 31 octobre, pourquoi c’est vous qui avez peur ? Je vais relever le défi d’Alassane Ouattara. Il sera arrêté et jugé. C’est parce qu’il n’a jamais fait la prison qu’il est prompt à parler de prison. Il ira en prison et saura ce qu’est la prison (…) Je lui donne rendez-vous, il sera assis à terre et puis on va lui donner des conseils (…)».

Avec la même conviction dont il parlait de Laurent Gbagbo au plus fort de la crise post-électorale 2011-2011 comme étant un homme fini, Guillaume Soro a annoncé que « la page Alassane Ouattara est tournée. Et il ne sera pas le prochain Président de la République de Côte d’Ivoire. Un Gouvernement d’union nationale sera formé par toute l’opposition sous l’égide de L’ONU et de la Communauté internationale qui nous accompagneront dans l’organisation d’élections justes, transparentes et inclusives. Je ne suis pas obnubilé par le Pouvoir mais par la Côte d’Ivoire. Et je ne peux accepter aujourd’hui ce que je n’ai pas accepté hier. Je me répète donc. Allez dire à Ouattara que Guillaume Soro dit qu’il n’y aura pas d’élections et il ne sera pas le Président de la République de Côte d’Ivoire le 1er novembre prochain », a-t-il tranché en destination du Président sortant de la Côte d’Ivoire.

L’ayant traité de personne enivrée par l’argent et le pouvoir, l’ex-Secrétaire général des Forces Nouvelles donne une réplique à son mentor d’hier : « On a découvert le pouvoir,  on avait 28 ans, je partais dans les palais. Alassane dit que je suis enivré par l’argent et le pouvoir. Il a raison de le dire parce que je lui donnais de l’argent. Faut pas il va faire je vais parler. Il y a des choses je ne vais pas dire… ».

A propos de l’indigence des opposants, un sujet abordé par Alassane Ouattara au cours de sa campagne en cours et qui serait la vraie raison pour laquelle ils refusent de participer aux élections, Guillaume Soro lui rappelle les arcanes autour du financement de sa campagne de la présidentielle de 2010 contre Laurent Gbagbo sans pour autant en révéler la substance à son auditoire: « Il est en train de bavarder, je vais donner crédit aux opposants. Lui il avait l’argent pour faire élection de 2010 ? Il n’a pas escroqué pour faire élection de 2010 ? Il veut que je lui dise où il est allé prendre son argent pour faire élection de 2010 ? Regardez-moi ça ! On va laisser ça… »

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina 24 en Côte d’Ivoire



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *