Roch Kaboré : Le Burkina Faso « en finira avec le terrorisme »

321 0

La situation sécuritaire a été largement abordée lors du grand entretien avec le Président du Faso , Roch Kaboré, sur la télévision nationale, le dimanche 25 octobre 2020. De la tenue des élections sur l’ensemble du territoire à l’équipement des Forces de défense et de sécurité (FDS) ou à la situation des personnes déplacées internes (PDI), le Président du Faso y est allé de sa lecture.

Les élections couplées législatives et présidentielle se tiendront le 22 novembre 2020 au Burkina Faso. Mais celles-ci ne pourront pas être organisées sur l’ensemble du territoire. Confirmation a été donnée par le Président du Faso, le dimanche 25 octobre 2020 lors d’un entretien sur la télévision nationale burkinabè.

« Il y a certains qui ne pourront pas voter, c’est une réalité (…). Aujourd’hui, prétendre que sur l’ensemble du territoire nous pouvons réaliser les élections, c’est prendre des risques pour les populations », a fait savoir le Président du Faso, Roch Kaboré a précisé que les Burkinabè qui ne pourront pas exercer leur droit de vote représentent « 3% de l’électorat ». Une situation regrettable selon lui.

« Il faut toujours avoir peur de l’eau qui dort »

Roch Kaboré a par ailleurs ajouté que dans le cadre de ces élections, les Forces de défense et de sécurité (FDS) prendront des « dispositions pour sécuriser les élections, les candidats à la présidentielle et aux législatives ».

Toujours dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, Roch Kaboré a noté « une relative accalmie », mais a-t-il prévenu, « il faut toujours avoir peur de l’eau qui dort. Nous devons rester vigilants ». A écouter Roch Kaboré, les actions des FDS ont contribué à améliorer le climat sécuritaire. Il a par conséquent annoncé d’autres actions. « Je peux vous assurer que dès que nous aurons terminé avec les élections, nous allons recommencer à faire en sorte que nous puissions réintégrer toutes les zones où l’administration n’a pas pu s’installer », a fait savoir le Président du Faso.

« Nous travaillons à ce que non seulement l’équipement de nos FDS soit renforcé, mais que la formation des militaires également soit consolidée (…). Les primes des soldats sont payées. C’est un débat qui est récurrent, mais tous les efforts sont faits pour que ce soit payé ».

Roch Kaboré, Président du Faso

Quant à la situation des personnes déplacées internes estimées à plus d’un million de personnes, le Président du Faso a annoncé qu’un certain nombre de ces personnes ont rejoint leurs villages au regard de la situation sécuritaire plus favorable. Et foi de Roch Kaboré, le Burkina Faso « en finira avec le terrorisme ».

Ainsi, en plus des actions des FDS sur le terrain, Roch Kaboré a révélé qu’au niveau communautaire, des redditions sont constatées de la part des terroristes. « J’ai ouï-dire déjà qu’à Djibo, il y a certaines personnes qui sont revenues, qui se sont excusées vis-à-vis de leurs parents d’avoir choisi la mauvaise voie en disant qu’elles sont venues pour la paix », a déclaré le Président du Faso.  

Lire 👉 Roch Kaboré plaide pour l’annulation des dettes des pays africains

Synthèse de Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24



Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *