Année académique 2020-2021 : L’IPD/AOS accueille plus de 80 nouveaux étudiants

204 0

L’Institut Panafricain pour le Développement, Région Afrique de l’Ouest et du Sahel (IPD/AOS), a procédé ce mardi 27 octobre 2020, à la rentrée académique de son institut. La cérémonie a été présidée par le directeur régional, Dr Sylvestre Ouédraogo.

C’est pour la troisième année consécutive que l’IPD/AOS procède à sa rentrée académique cumulativement avec une journée porte ouverte.

L’objectif de cette journée porte ouverte est de présenter aux étudiants ainsi qu’aux stagiaires ce que l’institut offre comme formation ainsi que ses objectifs.

La cérémonie a débuté avec le mot de bienvenue du directeur régional Dr sylvestre Ouédraogo et celui du président du conseil scientifique Pr Taladidia Thiombiano.   Elle a été marquée par la présentation de l’institut.

L’institut dispose  de 05 filières de formation qui sont la planification régionale et l’aménagement du territoire, la télédétection et Système d’informations géographiques, l’agriculture et innovations technologiques, le management des projets et microréalisations, et la filière genre, population et développement.

« Tous ces Masters de formations contribuent à appuyer et à donner des ressources humaines de qualité à la sous-région de l’Afrique de l’Ouest parce que l’IPD accueille les étudiants de 10 pays de l’Afrique de l’Ouest », a indiqué Dr Sylvestre Ouédraogo.

Le directeur régional estime que le nombre d’inscrits a fortement progressé. Pour une trentaine d’impétrants l’année dernière, l’institut a déjà plus de 80 inscrits pour la rentrée académique 2020-2021. Ce qui constitue un motif de satisfaction.

« Ce qui fait la force de l’IPD-AOS est la pratique. Nous faisons beaucoup de pratiques parce que chaque année nous en faisons avec les professeurs. Cela permet aux étudiants d’aller sur le terrain, de travailler et apprendre des choses pratiques au-delà de la théorie », a-t-il ajouté.
La cérémonie s’est poursuivie avec la signature d’une convention de partenariat entre l’IPD-AOS et le Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique (CNRST), essentiel pour le bon déroulement de la collaboration entre les deux instituts.

« Au niveau de l’IPD/AOS, nous avons des échanges informels avec le CNRST à travers l’INERA. 80% de nos étudiants font des stages au niveau de l’INERA. C’est donc normal que nous formalisions une convention avec le CNRST. Nous accueillons des étudiants venant d’autres universités au niveau de l’IPD en matière de travail de terrain. Tout cela renforce la nécessité de mettre en place une convention afin que les échanges et les travaux se passent très bien », a ajouté le Dr Sylvestre Ouédraogo.

La cérémonie s’est terminée avec la visite des stands de chaque filière, les travaux, les mémoires, les images et la visite du jardin expérimental.

Il convient de rappeler que l’IPD-AOS a pour mission d’œuvrer à la promotion d’un développement intégré, participatif et durable des populations rurales et urbaines.

Flora KARAMBIRI (Stagiaire)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *