Guinée : Une mission conjointe ONU-UA-CEDEAO a rencontré Cellou Dallein Diallo

149 0

Des diplomates issus des Nations Unies (ONU), de l’Union Africaine (UA) et de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) sont à Conakry, la capitale guinéenne depuis ce dimanche 25 Octobre 2020 en vue de dissiper la crise post-électorale.

Initialement prévue se tenir au siège de son parti, la rencontre entre l’opposant Cellou Dalein Diallo et le corps diplomatique composé d’émissaires des Nations Unies (ONU), de l’Union Africaine (UA) et de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’est finalement déroulée à sa résidence du quartier Dixinn encore encerclé par des engins des forces de défense et de sécurité qui en contrôlent les entrées.

L’Ivoirien Jean-Claude Kouassi Brou, par ailleurs, président de la commission de l’organisation ouest-africaine a brièvement déclaré après cette rencontre longue de plus de deux heures qu’ « il s’agit de faire en sorte de ramener un peu plus de confiance entre les acteurs, ramener un peu de paix, de sérénité, puis surtout arrêter les violences. Je voudrais saisir l’occasion pour remercier Cellou Dalein Diallo et toute son équipe avec qui on a eu une très bonne discussion, des échanges très francs. Nous allons poursuivre nos consultations. »

De son côté, l’opposant Cellou Dalein Diallo, a affirmé qu’il « n’attend pas grand-chose de ces émissaires », car pour lui, ils sont « toujours rangés du côté d’Alpha Condé ».

Fait notable, le général Francis Béhanzin, commissaire aux Affaires politiques, paix et sécurité de la Cédéao et membre de la délégation de diplomates en Guinée, a été récusé au cours de cette réunion.

La conférence de presse de la délégation tripartite prévue dans la soirée de ce lundi 26 Octobre 2020 et qui devrait porter sur le bilan de sa mission, a été reportée. Pendant ce temps, l’UFPG continue de dénoncer les arrestations dans son camp dont celles de ses deux vice-présidents, Fodé Oussou Fofana et Kalemodou Yansané juste après la réunion avec les émissaires étrangers.

Le Front national de défense de la Constitution, FNDC, a appelé ce lundi 26 Octobre 2020 ses partisans à des manifestations éclatées à travers tout le pays pour « protester contre le troisième mandat du président Alpha Condé ». Toutefois, la réquisition de l’armée a rendu cette démarche inopérante.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source: RFI



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *