Sport équestre : Les meilleures écuries au grand prix du président du Faso

177 0

La sixième édition du grand prix du Président du Faso en sport équestre s’est disputée le samedi 24 octobre 2020 sur l’hippodrome du quartier Hamdalaye de Ouagadougou. Quatre courses ont marqué l’édition 2020.

Pour les participants, les récompenses étaient à la hauteur des attentes

Près de cinq mille personnes ont pris d’assaut l’hippodrome d’Hamdalaye le samedi 24 octobre 2020 pour prendre part au grand prix du président du Faso. Une habitude dans ce quartier à chaque compétition de sport équestre. Malgré l’état délabré de l’hippodrome et une piste inadaptée, les meilleures écuries du pays ont  tenu à démontrer les qualités athlétiques et techniques de leurs chevaux et leurs jockeys.

La principale course longue de 2000 mètres est âprement disputée par les six chevaux engagés. Le cheval « Flamme Irondelle » de la race des chevaux locaux, dont le jockey est Moumouni Tapsoba, s’impose. Il s’impose de justesse devant Golden Faya de Nasif Gantar et Chercheur de Ahmed Keita. L’écurie victorieuse empoche la somme d’un million de francs CFA. Nasif Gantar empoche 500 000 francs CFA tandis que 300 mille francs CFA reviennent au troisième de cette course.

La première course  longue de 1400 mètres a opposé 14 chevaux. Le cheval Nassourooulaye monté par Mourou Dermé s’impose devant Belino ODG de Ahmed Keita et Sivas de Faissale Sawadogo. Il gagne 300 mille francs CFA.

Le cheval, l’emblème du Burkina Faso

Six chevaux ont pris part à la deuxième course longue de 2000 mètres. Webd Barka conduit par Abdoul Aziz Ouédraogo prend la tête. Le lauréat empoche une prime de 500 mille francs CFA. Il est suivi de Bonaface de Ousmane Traoré (2ème) et Mah Kouyaté dirigé par Faissal Tapsoba.

Boyka de Alassane Dabré s’impose lors de la troisième course longue de 2600 mètres et s’adjuge le trophée en plus de la somme de  600 000 francs CFA. Il devance le cheval Champion (2ème) de Moumouni Tapsoba. Bark Beega de Ahmed Keita finit à la troisième place.

Le président de la Fédération burkinabè des sports équestre a salué la qualité de la course malgré l’état de la piste. « Il n’y a pas eu d’incident. C’est l’essentiel pour nous. Il y a beaucoup de cavaliers qui participent, affirme Rachid Nacoulma, pour qui, il y a eu beaucoup de problèmes du fait de la Covid-19. Le plus important, c’était de le tenir parce que le cheval occupe une place importante au Burkina Faso. C’est notre emblème. Il figure sur nos armoiries ».

Le directeur général de la Loterie nationale du Burkinabè (LONAB) Patindéba Naza assure que le grand prix de la présidence du Faso vise à soutenir la filière cheval au Burkina Faso.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *