10 infos sur un  candidat : Kiemdoro Dô Pascal Séssouma

209 0

Kiemdoro Dô Pascal Séssouma est candidat à la présidentielle du 22 novembre 2020. Voici quelques informations sur le président de VISION BURKINA.

1-Date, lieu de naissance  et situation matrimoniale

Né en 1957 à N’Dorla, province du Kénédougou, région des Hauts-Bassins. Il est père de trois enfants.

2-Parcours académique

Il est titulaire d’un Master en Communication (Université du Québec à Montréal) et d’un diplôme supérieur de journalisme (Université de Dakar au Sénégal).

3-Parcours professionnel 

Il a été responsable de la communication de la Maîtrise d’ouvrage de l’aéroport de Donsin (MOAD) (2010 – 2017). Ensuite, enseignant de journalisme et communication à l’ISTIC (Institut des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication) (2006-2010). Dô Pascal Sessouma est surtout connu comme journaliste présentateur à la Radiodiffusion télévision du Burkina (RTB) de 1981 à 1984 et de 1997 à 2001.

4-Appartenance politique 

VISION BURKINA est un Parti Pacifiste qui a vu le jour en 2020. Il est convaincu que les armes ne devraient plus être le seul moyen de régler les conflits

5-Parcours politique 

Aucun parcours politique

6-Expérience électorale

Aucune expérience électorale

7-Slogan

« Un Burkina pour tous »

8-Alliance politique

Pas d’alliances pour le moment.

9-Atouts et faiblesse

Il est novice en politique. Cependant, il prône une nouvelle vision pour le Burkina Faso. A la suite du rétablissement de la sécurité, VISION BURKINA envisage la démilitarisation du Burkina Faso et la parcellisation des camps militaires au profit du logement. Egalement, réinjecter le budget de la défense à la sécurité et aux secteurs vitaux comme l’éducation et la santé.

10 -Projet de société

Le programme de VISION BURKINA s’articule autour de sept engagements :

  • Le rétablissement de la paix et la démilitarisation du Burkina Faso,
  • La réorganisation de l’exercice du pouvoir d’Etat,
  • La réforme totale de l’appareil judiciaire,
  • La refondation de l’administration publique,
  • Le refus absolu de la corruption,
  • La déconcentration de la gouvernance d’Etat,
  • La reconnaissance et l’encadrement de la chefferie coutumière.


Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *