Burkina Faso : Le Conseil constitutionnel constate la force majeure dans plus de 17% du territoire

238 0

Le Conseil constitutionnel a constaté « l’existence de cas de force majeure » dans six régions du pays, empêchant ainsi, l’enrôlement des électeurs dans le cadre des élections couplées du 22 novembre 2020 dans ces dites régions.

Le Conseil constitutionnel a répondu à la requête du président du Faso, aux fins de constater l’impossibilité de réaliser ou d’achever les opérations d’enrôlement des électeurs sur une partie du territoire national pour les élections couplées du 22 novembre 2020.

Cette décision du Conseil constitutionnel est motivée par le rapport de la CENI (Commission électorale nationale indépendante) qui a noté la présence de groupes terroristes dans les localités visées, l’absence de l’administration dans les zones affectées par le terrorisme, l’abandon par les populations de leurs sites d’habitation pour d’autres localités, entre autres.

Les régions concernées par la non couverture par l’opération d’enrôlement entreprise par la CENI sont au nombre de 6, et représentent 17,70% du taux de couverture.

La campagne électorale débute ce 31 octobre 2020. 6 490 144 électeurs répartis dans 21 155 bureaux vont départager 13 candidats à la présidentielle et 10 652 candidats aux législatives. 



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *