Fasofoot : L’impressionnant Mohamed Lamine Ouattara dit « Momo »

237 0

Depuis le début de la saison, un joueur marque les esprits par son adresse devant les buts. Il s’agit de Mohamed Lamine Ouattara dit « Momo », sociétaire de l’AS SONABEL. En huit journées, il comptabilise 9 buts avec le titre de meilleur buteur du championnat.

Le coach Kamou Malo (gauche) a prodigué des conseils à Mohamed Lamine Ouattara

Il est le joueur le plus régulier du début du championnat. Mohamed Lamine Ouattara, surnommé Momo par ses coéquipiers. Presqu’inconnu du public malgré un bail avec l’AS SONABEL la saison écoulée, il impressionne depuis le début du championnat par sa régularité, son sang-froid et ses qualités athlétiques. Grâce à ses qualités de dribbles, de percussion, sa puissance physique et son bon jeu de tête, Mohamed Lamine est une terreur pour les défenses adverses.

Attaquant prolifique

Une nouvelle fois, l’attaquant a réalisé une prestation de haut vol face aux Léopards de Saint Camille. Sur un travail personnel, il passe en revue trois défenseurs « camilliens » avant d’envoyer le ballon au fond des filets hors de la surface (1-0). En deuxième période, parti sur l’aile gauche, il scelle le score en glissant le ballon avec un sang-froid remarquable à l’angle fermé au premier poteau du gardien de Saint Camille (2-0). Une prestation qui confirme la bonne forme de Mohamed Lamine Ouattara.

Le joueur de l’AS SONABEL s’illustre dès la première journée en permettant à son équipe de prendre le nul (1-1) face au Racing Club de Bobo-Dioulasso. La journée suivante, Mohamed Lamine Ouattara est au cœur de la victoire des électriciens grâce à un doublé de son attaquant de pointe d’un mètre 80 environs. Dès lors, il a la confiance de son entraîneur Bagué qui décide de faire de lui son arme fatale.

« Au début, ce n’était pas facile. En préparation « Momo » n’était pas mon premier choix. Mais lors des derniers matchs avant la compétition, il a vraiment relevé son niveau », raconte son entraîneur Mohamadi Bagué.

Bertrand Traoré, un modèle

Mohamed Lamine Ouattara répond de fort belle manière à cette confiance placée en lui. Face à l’ASEC de Koudougou à l’occasion de la troisième journée, il donne la victoire à son équipe en inscrivant le deuxième but de la victoire  (2-0). Après un coup de mou face à l’EFO (0-0), le jeune homme se réveille face à l’ASFA Yennenga (2-2) en ouvrant le score. Difficile de l’arrêter.

Neuf buts dont trois doublés. Exceptionnel. « Cela est dû aux entraînements. On travaille beaucoup devant les buts », explique avec humilité Momo qui dit avoir pour modèle Ronaldo (R9), Samuel Eto’o et Bertrand Traoré.

Comme la plupart des jeunes footballeurs africains, Momo souhaite un jour évoluer en équipe nationale et décrocher un contrat en Europe. Pour cela, le dossard 29 de l’AS SONABEL souhaite évoluer à Manchester United, son club de rêve.

La sélection en ligne de mire

Mohamed Bagué croit en la marge de progression de Momo, ancien joueur de Jeunesse club de Bobo-Dioulasso, également passé par l’Africa Sport d’Abidjan. « C’est un garçon plein de confiance actuellement. (…) Il a beaucoup travaillé. Il est très adroit actuellement. S’il a une bonne hygiène de vie et s’il continue d’avoir de la rigueur au niveau du travail, il va encore progresser » estime Bagué. Grâce aux buts de Momo, l’AS SONABEL occupe provisoirement la deuxième (16 pts) place derrière l’USFA (20 pts).

Les conseils de l’entraîneur sont clairs : « Il ne faut pas se jouer les stars en loupant par exemple les séances d’entraînements ou en pensant qu’il est déjà un top player. Son aventure ne fait que commencer ». Avec déjà neuf buts, Momo est bien placé pour intégrer l’équipe nationale locale qualifiée pour le CHAN 2020 au Cameroun. A la fin du match contre l’AS Léopards de Saint Camille, l’entraîneur des Etalons Kamou Malo en a profité pour donner quelques conseils à l’attaquant. Un signe ? Peut-être.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *