Présidentielle 2020 : L’opposition politique appelle à l’ouverture d’une transition civile

222 0

En conclave à la résidence de l’ex-chef de l’Etat, président du Pdci-Rda et vétéran de la vie politique ivoirienne, ce dimanche 1er Novembre 2020 après-midi, au lendemain de la présidentielle controversée, la coalition des partis politiques de l’opposition ivoirienne a dans une déclaration lue par son porte-parole Pascal Affi N’Guessan annoncé l’ouverture d’une transition civile sans Alassane Ouattara.

« Les partis et groupements politiques de l’opposition appellent à l’ouverture d’une transition civile afin de créer les conditions d’une élection présidentielle juste, Transparente et inclusive.  Les partis et groupements politiques de l’opposition appellent dès cet instant à la mobilisation générale des ivoiriens et des ivoiriennes et particulièrement toutes les forces vives de la Nation, démocrates épris de justice et de paix pour faire barrage à la dictature et à la forfaiture du président sortant Alassane Ouattara ».

Cette sortie confirme des publications largement relayées sur les réseaux sociaux au soir du vote du 31 Octobre 2020 et qui annonçaient une prise de position radicale de l’opposition à travers le refus de reconnaître la victoire « certaine » du candidat du Rhdp et la formation d’un gouvernement de transition.

Selon le président du Fpi et porte-parole de la coalition des partis politiques de l’opposition ivoirienne, cette étape marque la seconde phase de la résistance contre la violation de la constitution ivoirienne par le pouvoir d’Abidjan.

La position de l’opposition ivoirienne emboite celle dévoilée par l’ex-première dame de la Côte d’Ivoire, Simone Ehivet Gbagbo, dans une déclaration le 31 Octobre 2020 soir, annonçant la fin du régime en place et la formation d’une transition.

Les premiers résultats provisoires disponibles

La Commission Electorale Indépendante a commencé depuis ce dimanche 1er Novembre 2020, à publier les premiers résultats provisoires du vote de la veille. Traits caractéristiques de ces résultats : ce sont d’abord les scores soviétiques oscillant entre 90 et 97 pourcent, aux bénéfices du président sortant Alassane Ouattara et des suffrages attribués ou remportés, c’est selon, par les candidats boycotteurs Henri Konan Bédié et Pascal Affi N’Guessan.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire



Article similaire

Communiqué de l’ONI

Posté par - 25 février 2019 2
Les candidats dont les noms suivent, inscrits en ligne pour le test de recrutement de quatre-vingt-deux (82) opérateurs de saisie…

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *