Systèmes de micro finance : La tontine du groupe Relwendé fête son premier anniversaire

163 0

Dans l’esprit de son initiative d’« épargne solidaire », le groupe Relwendé a célébré sa première année d’existence ce samedi 31 octobre 2020.  Ce fut également un cadre de partage d’expérience avec les femmes de la localité.

« Il y a de cela plus d’un an, cette initiative n’était qu’un brin d’’allumettes » a confié la secrétaire général de l’association  Roseline Sawado. Suite à une convention de 40 femmes, le  groupe Relwendé a été créé avec  pour objectif la mise en place d’un groupe d’épargne. Selon la marraine de la cérémonie Claudine Ouédraogo, c’était pour « Magnifier l’esprit d’entreprenariat et la potentialité économique des femmes de Tanghin Tambila ».

 Des actions du même genre se développent dans les villes et villages du Burkina par le truchement d’associations majoritairement féminines. Elles  aspirent à  solutionner les problèmes tels que « le manque de moyens financiers ainsi que la difficulté d’accès aux crédit bancaire et aux financement pour les femmes ».  

Les caisses d’épargnes communautaires, communément appelées « tontines » ou « cauris d’or », connaissent une certaine implication des femmes et de certains jeunes issus du secteur informel. Cette adhésion s’expliquerait par le fait qu’elles simulent les activités génératrices de revenus des membres en premier lieu et en second lieu, le coût de participation s’adapte à leur revenu journalier.

 Selon les dires de la secrétaire générale du groupe Relwendé,  ils ont pu « épargner la somme de 1 443 500 FCFA, représentant 5 774 parts de 250 FCFA ».  Hormis le volet financier il y a aussi le volet social qui est pris en compte. En effet,  le groupe a créé en parallèle une caisse de solidarité qui a atteint une valeur de 100.650 FCFA. Cela a permis d’effectuer des actions humanitaires et sociales à en croire les propos de dame  Sawadogo.

La cérémonie du jour a offert l’occasion à l’association de lancer officiellement le deuxième cycle d’épargne. Un nouveau défi sans objectifs particuliers en termes de chiffres et fondé sur des espoirs de voir « grandir le bébé ».  . 

Josué TIENDREBEOGO  (stagiaire)

Burkina 24

  



Article similaire

2017 : Les vœux du MPP

Posté par - 4 janvier 2017 0
Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), dans cette déclaration, adresse ses vœux aux Burkinabè pour l’année 2017. Chers…

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *