Burkina Faso : Le message de rentrée du SYNATEB

170 0

Ceci est un message du Syndicat National des Travailleurs de l’Éducation de Base (SYNATEB) à l’occasion de la rentrée scolaire 2020-2021.

Camarades militantes et militants

Camarades sympathisantes et sympathisants

Travailleuses et travailleurs de l’éducation de base

Parents d’élèves de l’école burkinabè

La rentrée scolaire 2020-2021 qui vient de démarrer donne l’opportunité au Bureau National (BN) du Syndicat National des Travailleurs de l’Éducation de Base (SYNATEB) de vous adresser le présent message.

Camarades

La gestion de l’année scolaire 2019-2020 a été de très loin la plus piètre depuis l’accession à l’indépendance formelle de notre pays en 1960. Ce fut une année scolaire éprouvante pour l’école burkinabè, compte tenue de la fermeture de milliers d’établissements scolaires due aux attaques terroristes et à la pandémie de la COVID 19. Par ailleurs, elle a été marquée par une répression sauvage par le pouvoir du MPP et alliés contre les responsables syndicaux et les militants à travers son messager qu’est OUARO Stanislas. Le seul objectif visé par cette entreprise macabre étant la décapitation des structures syndicales combatives.

Face à cette situation, les travailleurs des villes et campagnes sont restés debout et unis comme un seul homme contre les violations des libertés démocratiques et syndicales de ce régime d’une autre époque. Vous avez eu un sursaut patriotique qui a permis de mobiliser des fonds nécessaires afin de faire face aux suspensions arbitraires de salaire de militants et responsables syndicaux. Le Bureau National vous félicite donc pour la mobilisation et la discipline dont vous avez fait preuve au cours de cette année scolaire, année qui portera à jamais le sceau de l’incompétence des dirigeants du MPP. Ces félicitations s’adressent aussi aux élèves et étudiants, aux travailleurs du secteur informel et aux retraités qui ont participé à ce sursaut patriotique et populaire.  Votre engagement a permis de renforcer le courant syndical révolutionnaire de lutte de classes, à travers la participation active et constante à toutes les luttes populaires dans notre pays.

 

Camarades

Cette lutte légitime a connu certes des acquis tels l’éveil des consciences des masses laborieuses et le renforcement du courant syndical révolutionnaire de lutte de classes, mais il subsiste de nombreux défis à relever. Parmi ceux-ci, nous retenons :

  • L’effectivité des permanents syndicaux consacrés par la loi 081portant statut général de la fonction publique d’Etat ;
  • La suppression de l’IUTS sur les salaires, primes et indemnités ;
  • La mise en œuvre effective du protocole d’accord gouvernement/CNSE du 27/01/2018
  • L’élaboration des fiches de préparation et de cahier de texte au profit des enseignants ;
  • La réhabilitation et la valorisation des cadres de formation continue au MENAPLN
  • L’application diligente du décret portant sur le précompte syndical (check-off) ;
  • La correction des incohérences et iniquités constatées à travers le reversement des agents publics de l’État à travers la loi 081 etc ;
  • Le remboursement des sommes indument coupées chez les travailleurs.

Camarades

Au regard de ces multiples enjeux, des perspectives de luttes sectorielles et/ou unitaires se dessinent.

C’est pourquoi le Bureau National, vous invite à poursuivre le travail de mobilisation dans la sérénité et à resserrer les rangs pour la réussite des luttes à venir.

La rentrée scolaire 2020-2021 se tient dans un contexte hautement répressif à travers la traque des responsables et militants syndicaux. L’exemple le plus saisissant est ‘’le conseil de discipline politique’’, engagé contre le Secrétaire Général de la CGTB, Bassolma BAZIE. Egalement, certains responsables et militants actifs de notre syndicat sont dans la ligne de mire de Chefs de Circonscription d’Education de Base (CCEB) et chefs de service zélés, qui menacent et intimident par l’exclusion de camarades méritants aux examens scolaires, des lettres d’explication, des affectations punitives et des révocations de fonctions. Les cas les plus flagrants sont signalés à Boromo 1, à Koudougou 4, à Réo 1, à Pella, …

 De cette réalité, le Bureau National vous exhorte à plus d’engagement et de détermination afin de garantir un franc succès à nos luttes à venir.

 

Camarades militants et militantes

Le Bureau National vous appelle à prendre part activement à toutes les actions qu’engageront les structures de masse telles la Coordination Nationale des Syndicats de l’Éducation (CNSE) ; l’Unité d’Action Syndicale (UAS) ; l’Unité d’Action Populaire (UAP), l’Organisation Démocratique de la Jeunesse (ODJ) ; le Comité de Défense des Acquis de l’Insurrection Populaire(CDAIP) ; la Coordination Nationale des Syndicats Autonomes (CNSA), le Collectif Syndical CGTB…

Le Bureau National, tout en vous invitant à élever votre niveau de conscience politique et syndical vous exhorte à accomplir avec exemplarité votre devoir professionnel. Il sait compter sur la combativité, la discipline et le sens de l’organisation qui caractérisent le militant d’un syndicat révolutionnaire de lutte de classes que vous êtes, débarrassé de spontanéité, d’opportunisme et d’anarchosyndicalisme.

Bonne rentrée scolaire 2020-2021 à toutes et à tous !

Vive le SYNATEB !

Vive le syndicalisme révolutionnaire de lutte de classes !

Pour le pain et la liberté, la lutte continue.

Tous unis et déterminés, nous vaincrons !

Pour le Bureau National

Le Secrétaire Général

 Abdoul Karim BIKIENGA



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *