Fasofoot : Olivier Stéphane Boissy, la merveille de Salitas FC

230 0

L’attaquant de Salitas FC Olivier Stéphane Boissy fait partie des attaquants qui impressionnent depuis le début de la saison. En huit matchs, le joueur a su s’imposer devant les défenses adverses en marquant déjà six buts en huit journées. Et pourtant, il estime avoir encore à prouver.

Mobile. Combatif. Pressing constant. Technique. Athlétique. Altruiste. Volontaire.  Les caractéristiques d’un attaquant complet. Sur un terrain, Olivier Stéphane Boissy, 21 ans, séduit par sa grande débauche d’énergie.

Evident qu’il soit le deuxième meilleur buteur du championnat avec six réalisations après huit journées. Avec lui, le jeu semble facile et ses coéquipiers semblent galvanisés. Un poison pour les dépenses adverses. Mais les débuts ont été compliqués pour le joueur qui n’a pas vite trouvé ses marques.

« Au début ce n’était pas facile par rapport à la préparation. Mais, je sens que je me suis adapté et ça va venir avec le travail qu’on fournit aux entraînements », affirme le joueur formé à Dakar Sacré cœur du Sénégal et aux Accra Lions du Ghana. Le Sénégalais de 21 ans n’a pas mis du temps pour prendre ses marques dans le Fasofoot qu’il juge « très agressif ».

« Marquer quatre buts match »

Dès la Super Coupe de l’Association des journalistes sportifs du Burkina (AJSB) disputée à Pô face au Rahimo (perdu 3-2), Rahimo, Boissy avait déjà donné un avant-goût de ses qualités techniques et athlétiques. A l’occasion de la huitième journée du Fasofoot, c’est lui qui permet à Salitas FC d’arracher le point de la victoire (1-0) en marquant l’unique but face à l’AS Douanes.

Ce but lui permet de prendre la deuxième place du classement des buteurs. « On va continuer de travailler. C’est vrai que chaque jour on marque. Mais, nous sommes des attaquants, nous voulons marquer plus et pourquoi ne pas marquer quatre buts par matchs. Ça va venir. Si ça va vient ce serait comme le ketchup », explique le jeune attaquant en toute humilité.

« Sérieux aux entraînements »

Passé également par l’équipe jeune du club Israélien de Hapoel PT et l’AS Otoho du Congo, Boissy veut encore élever son niveau. « Ce qui me plait chez lui, il a envie de travailler. Il est sérieux aux entrainements. Cela veut dire que lorsqu’il va véritablement se retrouver, il fera plus mal [aux défenses adverses]», assure son entraîneur Ladji Coulibaly tout admiratif de sa pépite qui a joué avec les U20 du Sénégal.

La combativité de Oliver Stéphane Boissy n’est pas toujours récompensée sur le terrain. Pour Ladji Coulibaly, son attaquant manque de véritable soutien : « Quand il monte, le deuxième attaquant n’arrive pas souvent à suivre. C’est quelque chose que nous devons corriger pour qu’il soit plus performant », reconnaît-il.

Olivier Stéphane Boissy n’a pas encore fini d’étaler toute son talent. Mais, il sera plus attendu en Coupe de la Confédération où Salitas FC souhaite faire mieux qu’il y a deux ans.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *