Elections au Burkina : L’UPC va en campagne dans le Kadiogo

146 0

Après l’étape de Tenkodogo, Fada et Kaya, la direction provinciale de campagne de l’UPC du Kadiogo s’est officiellement lancée dans la bataille de la conquête de l’électorat afin de reprendre les clés du Kosyam des mains de Roch Kaboré pour leur champion ce mardi 03 novembre 2020 à Ouagadougou. A la même occasion les candidats à la députation nationale pour le compte au Kadiogo ont été présentés.

Déterminés et motivés à accompagner leur leader à “sauver le Faso”, les militants du parti du lion sont sortis en masse pour témoigner leur soutien à leur soldat. Des lions, des lionnes et des lionceaux ont répondu oui à l’appel de l’hippodrome de Nonsin ce mardi 03 novembre 2020. Un seul mot était à l’ordre du jour de ce meeting, appel à « voter » Zéphirin et les candidats du parti aux législatives au Kadiogo.

Pour le directeur provincial de campagne de l’UPC au Kadiogo, Rabi Yameogo, le Burkina Faso est un pays à problème aujourd’hui et confronté à de nombreuses difficultés. Seul leur candidat, Zéphirin Diabré est capable de sortir le pays de sa situation actuelle.

Selon lui, le Burkina Faso a mal à sa gouvernance, sa sécurité d’où le thème de campagne choisi par leur parti “Ensemble sauvons le Faso”. « Nous voulons que pendant cette campagne, les gens puissent savoir qu’il y a un candidat, il y a un parti qui place la sécurité au cœur de ses activités », a-t-il ajouté.

UPC confiante pour la victoire

Il a rappelé que son parti est par essence, un parti de changement pacifique. « Nous souhaitons que la paix règne durant cette campagne quels que soient les bords politiques, que nous ayons une campagne apaisée comme le veut notre slogan », a-t-il dit. Il s’est dit également confiant pour la victoire de son parti au soir du 22 novembre.

« Nous avons des outils nécessaires pour gagner cette bataille et nous la gagnerons. Nous savons faire le travail de fourmi, nous allons déployer notre stratégie pour qu’au soir du 22 novembre, l’UPC avec sa tête son candidat, Zéphirin Diabré soit à Kosyam avec une majorité de députés au parlement », a-t-il commenté.

Selon Issouf Nikiéma, tête de liste de l’UPC dans le Kadiogo, le pays va mal et son parti est mieux placé pour apporter le changement. Sur ce, il appelle les populations du Kadiogo à voter massivement pour Zéphirin Diabré et les candidats du parti aux législatives.

« Vu la mobilisation de ce soir et même dans d’autres régions où le président est passé, nous sommes confiants pour un coup KO au soir du 22 novembre », a-t-il dit. Le parti a aussi a appelé ses militants et sympathisants à la culture de la paix durant cette période de campagne.

Willy SAGBE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *