Ouagadougou: L’APCD/Burkina au secours du CSPS de Somgandé

214 0

L’Association pour la promotion de la citoyenneté et le développement (APCD/Burkina), le lundi 2 novembre 2020, a fait un don de matériels au Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) du quartier Somgandé dans l’arrondissement 4 de Ouagadougou.

Des jeunes de l’arrondissement ont voulu être solidaires avec les malades du CSPS de Somgandé

Dix matelas, dix potences, vingt bouillards, quatre lave-mains et consommables médicaux d’une valeur de 536 000 francs CFA. Tel est le matériel remis au Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) de Somgandé le  2 novembre 2020. Cette remise de matériels est issue d’une campagne de collecte effectuée par l’Association pour la promotion de la citoyenneté et le développement du Burkina (APCD/Burkina).

L’objectif de l’APCD/B est de sensibiliser par l’exemple selon West Julien Tiendrébéogo, le président : « Ce don s’inscrit dans une série d’activités que notre association a initiées. Notre objectif, c’est agir pour sensibiliser. Notre objectif, c’est de ne pas dépendre du gouvernement. Nous nous inscrivons dans un cadre de sensibilisation, de citoyenneté, de solidarité ». L’idée, selon West Julien Tiendrébéogo, est d’apporter un soutien aux différents centres de santé de l’arrondissement 4 de Ouagadougou. Ce don intervient après celui fait l’année dernière au dispensaire ordre de Malte qui a reçu la somme de 730 mille francs CFA pour l’installation d’un hangar.

Un matériel qui vient au bon moment

Les responsables sanitaires du CSPS de Somgandé Saidou Sawadogo assure que ce don va aider les malades de ce centre de santé. « Nos matelas étaient devenus vétustes, les potences nous manquaient. Ces derniers temps, le CSPS est très fréquenté et les matelas sont utilisés 24h/24. C’était insuffisant et cela s’usait à tout moment. Il fallait remplacer. Donc, le matériel vient au bon moment », indique Saidou Sawadogo.

Des responsables coutumiers de l’arrondissement ont marqué leur soutien à cette initiative. « Cette association est jeune et dynamique. J’ai été témoin des activités qu’ils ont menées dans le but d’aider les personnes démunies dans ce quartier. Ils sont à encourager », soutient le Kam Naba de Toukin. Selon lui, ces jeunes sont eux-mêmes les bénéficiaires parce qu’ils résident dans le quartier avec leurs familles et leurs amis. Il souhaite que d’autres structures emboitent le pas à l’APDC/Burkina.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *