Burkina Faso : Le Lions Club International vient en aide aux victimes d’inondations

145 0

Le district 403A3 du Lions Club international a procédé à la remise de dons aux victimes d’inondations ce vendredi 6 novembre 2020 à Ouagadougou. Ce don d’une valeur de plus de 5 millions de F CFA a accusé un retard dû principalement à la pandémie de Coronavirus. Les responsables du Lions Club ont tenu à garder leur engagement en faveur des victimes d’inondations de Kongoussi et de Barsalogho.

L’année 2020 au Burkina Faso a été marquée par des pluies intensives occasionnant de nombreux dégâts. Le Lions Clubs, se disant sensible à cet état de fait, a décidé de laisser parler son cœur afin de venir en aide aux déplacés et personnes victimes d’inondations de Kongoussi et de Barsalogho.

Amadé Ouédraogo, président de la commission Lutte contre la faim du Lions Club, a expliqué que suite aux dégâts qu’ont causés les pluies, il fallait manifester et activer leur élan de solidarité à travers une subvention d’urgence afin de venir en aide aux victimes.

Harouna Nikiéma, coordonnateur équipe mondiale du service, représentant la gouverneure district 403 A3, a salué l’élan avec lequel les Lions ont contribué afin de parvenir à ces résultats.

“Ce don vient à point nommé”

« Cet élan de solidarité des Lions du Burkina a permis de mobiliser la somme de 5 millions 450 mille de Franc CFA. Ce qui fait que notre geste de ce matin est de 6 tonnes de vivres composées de farine de maïs et de haricot, de produits de première nécessité composés de 40 cartons de savons, de 100 nattes, 100 draps, 200 sceaux, 160 bouilloires et 30 fûts en plastique », a-t-il dit.

Le secrétaire permanent du CONASUR, représentant le ministre de l’action sociale, Bakouan Florent, s’est quant à lui, réjoui du don qu’ils ont reçu et a salué cet esprit de solidarité que les Lions ont su développer pour venir en aide aux personnes en situation de vulnérabilité. « Ce don vient à point nommé parce que ces personnes sont dans le besoin au quotidien, au regard de la situation d’insécurité qui les affecte et les inondations sont venues aggraver  leur situation de vulnérabilité », a-t-il affirmé.

Le secrétaire permanent du CONASUR a rassuré sur le partage du don qui se fera en bonne et due forme en fonction des besoins des populations en vulnérabilité des villes concernées.

Corine GUISSOU (stagiaire)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *